DIA | Concours Miss Arabe 2020: Quand les marocains et les égyptiens écartent l’Algérienne Souha Zid du podium
58345
post-template-default,single,single-post,postid-58345,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Concours Miss Arabe 2020: Quand les marocains et les égyptiens écartent l’Algérienne Souha Zid du podium

DIA-31 décembre 2020: C’est connu, la politique n’est toujours pas loin de la culture et l’Algérienne Souha Zid l’a appris à ses dépens en participant à la cérémonie de Miss Arab 2020 qui s’est déroulée cette semaine au Caire.

En effet, la cérémonie de couronnement de Miss World Arabe 2020 qui s’est tenue lundi, à la fin du Festival du tourisme arabe dirigé par le Dr Hanan Nasr, présidente de la Fondation Miss Arab Queens a couronné la Marocaine Ilham Balkhfi du titre, tandis que les égyptiennes Nourhan Ahmed a été désignée première dauphine et Ahlam Sweidy a obtenu une place de deuxième dauphine.

La troisième dauphine dans ce concours de beauté arabe est revenue à l’Algérienne Souha Zid. Cette dernière méritait, selon les experts, largement une place sur le podium au moins en tant que première ou deuxième dauphine. 

L’Irakienne Maryam Ahmed a terminé à la quatrième place du concours très politique. La Yéménite Sarah Al-Agha a été couronnée Miss Arabe Tourisme, en raison de ses efforts pour soutenir le tourisme arabe à travers des conférences de jeunes, dans lesquelles elle exhorte à visiter l’Égypte et les échanges touristiques et culturels entre les pays arabes.

Souha Zid, la représentante algérienne élue troisième dauphine

C’est un grand recul, dans la mesure où l’Algérie avait remporté le trophée de Miss Arab 2019 avec Amira Yahia Smara. Un prix qui lui a été retiré le 1e mars dernier pour non respect des clauses du contrat avec les organisateurs.

Il est clair et établi que ce concours a été teinté par un lobbying marocain lié aux derniers développements sur la scène politique arabe où le Maroc avait normalisé ses relations avec Israël, tout comme l’Egypte en 1978.  Ce qui explique un podium exclusivement maroco-égyptien. 

D’ailleurs l’Algérie était totalement absente du jury dominé par les marocains et les égyptiens. Le jury était présidé par l’égyptien Omar Rashad, professeur de chirurgie plastique, et les membres comprenaient : Faisal Al-Raqiq, l’agent du concours en Tunisie, l’expert beauté Ishraq Daoud Al-Sultan de l’État d’Irak, le créateur de mode égyptien  Abeer Khattab, la journaliste égyptienne Hanan Hussein, le Libanais Souad Al-Shami, Al-Bayati, l’agent du concours au Levant, et les artistes égyptiens Issam Karika et Najeeb Al-Hassan. 

En parlant de normalisation avec Israël, les Emirats Arabes Unis n’étaient pas loin, les reines de beauté arabes ont défilé dans un groupe de costumes émiratis présentés par la créatrice de mode Attia Al-Deri Tosh, et la créatrice de mode égyptienne Amira Rashwan. Elles ont donné un autre spectacle avec des robes du soir conçues par le créateur de mode égyptien Khaled Al-Swaify, puis les vêtements du soir, une offre spéciale du créateur de mode égyptien Abeer Khattab.

En marge du concours, un groupe de stars a été honoré, dont l’artiste Madeleine Tabar pour son programme « Sweet Oh Donia », l’artiste Nihal Anbar pour l’ensemble de son travail, le chanteur Helmy Abdel Baqi, l’artiste Sherif Baher, l’artiste Maher Selim, le journaliste Mamdouh El Shennawy, l’artiste marocaine Souad Hassan et la chanteuse franco-algérienne Camélia Jordana, seule représentante de la culture algérienne dans cet océan de mouvance égypto-marocain. 

Amel Bouchaib 

2 Comments

  • Torkia Haoui
    31 décembre 2020 18:35

    Il ne faut jamais laisser le terrain vide.Longtemps et cela continue nous avons été isolés du monde arabe.Une politique menée par l’Etat profond à dessein.Il est vrai que la candidate mérite mieux .Mais même la concurrence entre les pays arabes du moyen orient est tenace, comme entre les pays européens..Les marocains et les tunisien ont gardé de bons rapports avec tous les pays arabe. A méditer..

  • Amazigh
    6 janvier 2021 14:47

    L’Algérie, tout comme le Maroc et la Tunisie, n’ont rien à voir avec le monde arabe, Calmez-vous te arrêtez vos lamentations lamentables. Quant au concours de beauté lui-même, la beauté est subjective et n’a rien à voir avec la politique et le lobbying.

Envoyer un commentaire