DIA | CONFIDENTIEL : Le fils du roi du Maroc menacé : son chauffeur et son secrétaire particulier assassinés
57099
post-template-default,single,single-post,postid-57099,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

CONFIDENTIEL : Le fils du roi du Maroc menacé : son chauffeur et son secrétaire particulier assassinés

Spread the love

DIA-26 novembre 2020: La guerre de succession au Maroc devient de plus en plus menaçante pour le futur souverain du Maroc Moulay Hassan, le fils du roi Mohamed VI . Après l’intrigant assassinat du Consul de France à Tanger, c’est au tour de l’entourage du jeune prince de 17 ans d’être éliminé. Ainsi selon certains médias marocains dont Maghreb Online, le chauffeur du fils de Mohamed VI aurait été « retrouvé » dans ses appartements, mort de deux balles dans la tête. Le même sort a été réservé au Colonel Youcef El Adadi, directeur du secrétariat principal au palais royal de Rabat.

Cette « guerre de succession » révélée par certains médias marocains eux-mêmes est imputée au frère du roi du Maroc Rachid ben El-Hassan, qui aurait été même écarté de « tout poste de responsabilité officielle » au sein du royaume ». Une guerre médiatique interne a même éclaté entre les différents clans du Makhzen. Ceux qui sont fidèles au Roi et ceux qui soutiennent le prince Moulay Rachid. Ces derniers médias sont essentiellement africains et arabes. Alors que les médias affiliés au Makhzen restés fidèles au Roi Mohamed VI sont essentiellement marocains et français, pilotés par le Conseiller particulier du roi André Azoulay.    

Le Maroc qui vit actuellement un véritable séisme politique dans son palais par une instabilité dans la famille royale, tente d’orienter l’opinion marocaine par le conflit du Sahara Occidental et ses conflits diplomatiques avec l’Algérie.