DIA | Confidentiel : Qui a fuité les noms de Djerad, Zeghmati et Chenine à la presse?
64590
post-template-default,single,single-post,postid-64590,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Confidentiel : Qui a fuité les noms de Djerad, Zeghmati et Chenine à la presse?

DIA-05 septembre 2021: Depuis 24h,  une source officielle  a fait fuiter des informations validées au palais des Annassers,  à certains médias bien choisis.
Si certains diplomates ont été promus dans ce vaste mouvement diplomatique, trois noms ont soulevé des interrogations aussi bien dans le milieu diplomatique que médiatique. Ainsi on annonce la nomination de l’ancien Premier ministre Abdelaziz Djerad comme ambassadeur à Stockholm, l’ancien président de l’APN Slimane Chenine, Ambassadeur  à Tripoli et l’ancien ministre de la justice Belkacem Zeghmati ambassadeur à Prague. 
Si la désignation de l’ancien premier ministre Djerad et l’ancien président de l’APN est relativement bien passée, la désignation de l’ancien garde des sceaux Zeghmati a par contre créé la polémique. D’autant plus que la divulgation des trois noms de ces anciens hauts responsables algériens à des postes diplomatiques dans des capitales importantes n’est pas définitive, puisqu’ils doivent recevoir leur agrément auprès des pays hôtes.
Selon une source avertie, leur agrément ne risque pas d’être refusé. Seulement voilà, la divulgation des noms des futurs ambassadeurs est souvent problématique pour le futur diplomate. Son agrément risque de tarder à être validé et parfois l’on peut aller à l’ annulation par le pays hôte.  C’est ce qui s’est passé pour l’ex diplomate et porte parole du MAE Chérif Ben Ali, qui avait été annoncé au Maroc par la presse algérienne, ce qui lui a joué un mauvais tour, puisque le Makhzen a usé de tous les moyens, pour annuler sa nomination et ce dernier sera finalement envoyer en Argentine. Alors wait and see! 

2 Comments

  • Mellah hocine
    7 septembre 2021 11:45

    Lorsqu’il y a un vide d’État ,la chose ne peut pas paraître saugrenue, puisque la nature à horreur du vide. .
    Lorsqu’on désigne des incapables au niveau des hautes structures de l’État, on doit s’attendre à ce genre de fuite. Pas seulement , puisque les personnes désignées comme représentants diplomatiques ne méritent aucunement ce genre de fonction , notamment le sieur Zeghmati qui est complètement étranger à cette fonction , lui qui a roulé sa ” bosse” dans l’institution judiciaire de même que pour Chenine , mais à un degré moindre puisqu’il est destiné pour Tripoli, capitale d’un pays en instabilité chronique.
    Il ne faudrait pas se voiler la face , l’État Algérien est en état de déliquescence, car de nombreux responsables ne méritent pas d’être là où ils sont.

  • Mellah hocine
    7 septembre 2021 14:22

    Qui a fuite les noms ? La question. ne mérite pas d’être posée , tellement la majorité de ceux qui gravitent à EL MOURADIA ne méritent pas d’être à ces postes d’une extrême importance et d’une extrême confidentialité.
    L’eau coule des monts vers les plaines , c’est ainsi que les défaillances constatées à un haut niveau viennent se répercuter sur les petits responsables à un niveau bien plus bas. Et on se demande d’où vient toute cette gabegie qui gangrène tout l’état dans son ensemble.
    Fuite , pourquoi ? Car il y a une certaine ” illogique” dans la nomination de ces futurs ambassadeurs. Comment une personne comme ZEGHMATI qui a fait toutes ses classes dans l’institution juridique puisse se retrouver ” ambassadeur” de l’Algérie à Prague ? Une nomination qui cache des missions bien précises.

Envoyer un commentaire

0Shares