DIA | Coopération énergétique : L’Algérie punit l’Espagne et privilégie l’Italie
66992
post-template-default,single,single-post,postid-66992,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Coopération énergétique : L’Algérie punit l’Espagne et privilégie l’Italie

DIA-12 avril 2022: La visite effectuée ce lundi à Alger par président du Conseil des ministres italien, M. Mario Draghi est une gifle infligée à l’Espagne suite à son revirement en ce qui concerne la question du Sahara occidental.

L’Algérie qui est sollicité par l’Europe pour l’approvisionner en gaz, a préféré consolider son partenariat avec l’Italie au détriment de l’Espagne qui ne bénéficiera plus des mêmes égards qu’auparavant de la part de l’Algérie, à cause de son revirement.

En ce sens, il est attendu que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, effectue une visite de travail en Italie, le mois de mai prochain afin de consolider davantage les relations bilatérales séculaires avec l’Italie.

A cet effet, Mario Draghi, a affirmé que son pays œuvrait à renforcer et consolider davantage ses relations de coopération avec l’Algérie, premier partenaire commercial de l’Italie dans le continent africain.

« Les relations entre l’Algérie et l’Italie ont des racines profondes. L’Algérie est le premier partenaire commercial de l’Italie dans le continent africain et l’échange entre nos deux pays est en forte croissance », a déclaré M. Draghi à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, rappelant, dans ce sens, la visite effectuée par le président italien en Algérie en novembre dernier.

Après avoir émis son souhait de renforcer et consolider davantage la coopération bilatérale, M. Draghi a indiqué que les gouvernements des deux pays ont signé une Déclaration commune d’intentions sur la coopération bilatérale dans le secteur de l’énergie et un accord entre les entreprises ENI (Italie) et Sonatrach (Algérie) pour augmenter les exportations de gaz vers l’Italie.

Il a assuré que son pays était prêt à travailler avec l’Algérie pour développer les énergies renouvelables et l’hydrogène vert, tout en souhaitant accélérer la transition énergétique pour créer davantage d’opportunités de développement.

L’hôte de l’Algérie a indiqué que son pays s’employait à renforcer ses capacités énergétiques, notamment dans le domaine du gaz, notamment, en raison de la situation en Ukraine.

L’Algérie et l’Italie s’attèleront, en outre, à élargir leur coopération à d’autres domaines, a-t-il souligné, précisant que cette rencontre sera suivie par une autre de haut niveau entre les Gouvernements des deux pays en juillet prochain. Celle-ci sera précédée par la visite que devrait effectuer le président Tebboune en Italie en mai prochain.

La visite de Mario Draghi a été couronnée par la signature de deux accords dans le secteur de l’Energie. Le premier accord porte sur la livraison de gaz par l’Algérie à l’Italie et le second est une Déclaration commune d’intentions visant à renforcer la coopération dans le domaine de l’énergie.

Dans ce sens, Sonatrach et le groupe Italien ENI ont signé un accord dans le domaine du Gaz.

« En présence de Monsieur Abdelmadjid Tebboune, Président de la République, et du Premier Ministre italien Monsieur Mario Draghi, ainsi que des délégations des deux pays, le Président directeur général de SONATRACH, Toufik Hakkar, et le Directeur général d’Eni,  Claudio Descalzi, ont signé aujourd’hui, un accord qui permet d’accélérer le développement des projets de production de gaz naturel, en conjuguant les efforts des deux sociétés, et d’augmenter les volumes de gaz exportés en utilisant les capacités disponibles du gazoduc Enrico Mattei (Transmed) », a précisé la même source.

Cet accord permet aussi aux deux sociétés de « fixer les niveaux des prix de vente de gaz naturel, en ligne avec les conditions du marché, pour l’exercice 2022-2023 conformément aux clauses contractuelles de révision des prix », avance le communiqué.

Cet accord confirme la « forte » collaboration entre les deux sociétés aussi bien dans les activités d’exploration et de production d’hydrocarbures que dans le domaine des énergies nouvelles et renouvelables, telles que l’énergie solaire, l’hydrogène, les biocarburants, le captage, le stockage et l’utilisation du CO2, note le communiqué.

Il confirme ainsi la volonté d’Eni, partenaire stratégique, de poursuivre ses investissements avec SONATRACH et de renforcer sa présence en Algérie.

Enfin, le groupe rappelle que la relation commerciale avec Eni, qui est l’un des clients les plus importants de SONATRACH, remonte à 1977 , « le contrat de vente de gaz naturel a permis de lui fournir, ces deux dernières décades, un volume totalisant plus de 300 milliards de mètre cube à ce jour ».  

Amir Hani

0Shares