DIA | L’Europe inondée par 22 tonnes de haschich marocain dissimulé dans des cageots de tomates
66994
post-template-default,single,single-post,postid-66994,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’Europe inondée par 22 tonnes de haschich marocain dissimulé dans des cageots de tomates

DIA-12 avril 2022: Environ 22 tonnes de haschich cachées dans des cageots de tomates ont été acheminées via le port marocain de Tanger vers l’Europe, où la cargaison a été saisie dans deux pays européens, selon des médias locaux.

Une vidéo relayée par des sites d’information, dimanche, montrait le déchargement d’une cargaison de drogue dissimulée dans des caisses de tomates dans un entrepôt d’un pays européen.

Selon des sources médiatiques, un baron bien connu exerçant la contrebande de drogue par camions, a tenté de faire passer ce type de marchandises illicites via le port de Tanger, « après avoir déjà réussi à introduire de la drogue dans un camion il y a des semaines en suivant le même procédé ».

Cette méthode de contrebande de drogue, dissimulée dans des fruits et légumes destinés à l’exportation, est devenue courante parmi les barons de stupéfiants du Maroc, en particulier du nord du Royaume. La côte ouest de la Méditerranée a reçu des milliers de tonnes de haschich pendant la pandémie de coronavirus, en provenance du Maroc, selon des médias.

Dimanche, la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Nancy (nord-est de la France) avait annoncé avoir démantelé un réseau de trafic de stupéfiants « depuis le Maroc via l’Espagne et les Pays-Bas », et arrêté sept personnes en Moselle et à Marseille.

Il s’agit de « six hommes et une femme, âgés de 22 à 40 ans ». Les suspects ont été mis en examen : six ont été placés en détention provisoire et un sous contrôle judiciaire, a précisé la JIRS.

Le trafic de drogue en provenance du Maroc ne cesse de défrayer la chronique et des saisies de quantités importantes de haschich sont souvent signalées.

En mars dernier, l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) avait indiqué que le Maroc, premier producteur mondial de haschich, restait le principal pays de provenance de la résine de cannabis qui entre dans l’Union européenne (UE).

Envoyer un commentaire

0Shares