Crise au CRB: Belcourt perd par forfait et le président du club porté disparu (Vidéo) - DIA
34616
single,single-post,postid-34616,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-BOUHAFS

Crise au CRB: Belcourt perd par forfait et le président du club porté disparu (Vidéo)

DIA-12 août 2018: Le CR Belouizdad a perdu son match contre l’AS Ain Mlila au stade du 20-Aout ce samedi à l’occasion de la première journée du championnat de Ligue 1 pour ne pas avoir pu présenter une équipe complète. Un scandale pour ce prestigieux club qui se trouve sans direction, son président le fameux Bouhafs étant porté disparu.
Ainsi, le CRB perd sur le score de 3-0 et se voit défalquer trois points de son décompte, comme ce fut le cas pour le RC Relizane, en 2016 ce qui lui avait valu la rétrogradation en Ligue 2. Le CRB débute le championnat avec une défaite, et une «dette» de 3 points, en application de la réglementation en vigueur.
En effet, l’arbitre du match CRB-ASAM, Bassiri a attendu les 15 minutes réglementaires avant de constater l’absence de la formation belouizdadie qui n’a pu présenter un effectif complet pour affronter son adversaire. Le CRB n’a pas été autorisé à récupérer les licences des joueurs en raison du non-paiement de ses droits d’engagement pour la saison 2018-2019 et les frais d’assurance des joueurs auprès de la Ligue de football professionnel (LFP).
Le CRB n’a pas récupéré les licences des joueurs à cause des dettes qu’il cumule au niveau de la Chambre de résolution des litiges (CRL) et qui dépassent les dix millions de dinars (un milliard de centimes). Les dettes du CRB s’élèvent à 12 milliards de centimes à juillet 2018.
Le CRB voulait aligner l’équipe réserve, mais il se trouve aussi que le club n’a pas également présenté à la LFP les dossiers médicaux des joueurs de l’équipe des réserves.
Le président de l’APC de Belouizdad et le président du Club amateur sportif (CSA) du CRB s’étaient engagés à payer les dettes du club professionnel CRB, mais réglementairement c’est le président du CRB, Mohamed Bouhafs qui devrait se manifester au niveau de la Ligue pour payer ces dettes ! Or, Bouhafs a pris la clé des champs, laissant derrière lui un club qui risque de disparaître.
Nassim Fateh