DIA | Décision du président Tebboune : les frontières et l’espace aérien resteront fermés
59820
post-template-default,single,single-post,postid-59820,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Décision du président Tebboune : les frontières et l’espace aérien resteront fermés

DIA-28 février 2021: Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a mis fin aux spéculations et les appels concernant la réouverture des frontières du pays, fermées en mars 2020 à cause de la pandémie du Coronavirus.  Le chef de l’Etat a décidé de durcir les mesures en raison de l’apparition et de la propagation des variants du nouveau Coronavirus.

“Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale a ordonné, à l’issue de la réunion périodique du Conseil des ministres, le maintien des mesures préventives prises, en particulier la fermeture des frontières et de l’espace aérien au vu de la conjoncture sanitaire mondiale marquée par la propagation de variants du nouveau Coronavirus”, indique un communiqué de la présidence de la République.

Il a également ordonné “l’élargissement et le renforcement des enquêtes épidémiologiques, notamment en ce qui concerne les cas de contamination par le variant (britannique) dans le but d’une plus grande prévention”.

Le Président Tebboune a aussi insisté sur “la poursuite du programme de vaccination anti-Covid 19 en tenant compte des recommandations des experts et  spécialistes en matière de choix de vaccins et de leur efficacité contre les variants du nouveau Coronavirus et en optimisant l’utilisation des quantités disponible”, souligne le communiqué.

Des députés, sénateurs et des partis politiques ont lancé plusieurs appels pour la réouverture des frontières du pays afin de permettre aux Algériens établis à l’étranger de rentrer au pays et de rendre visite à leurs familles et proches. Mais le chef de l’Etat a tranché d’autant plus que le variant du Coronavirus circule dans les pays où il y a une forte communauté algérienne, notamment en France.

Pour rappel, le virus avait été introduit en Algérie, en mars 2020, par  des Algériens établis en France venus au pays pour assister à une fête de mariage. C’est ainsi quele virus avait commencé à se propager.

Amir Hani 

1 Comment

Envoyer un commentaire