DIA | Désignation de Kamel Feniche ou la défaillance de la communication institutionnelle
41787
post-template-default,single,single-post,postid-41787,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Désignation de Kamel Feniche ou la défaillance de la communication institutionnelle

DIA-16 avril 2019: Kamel Feniche a été désigné ce mardi président du Conseil Constitutionnel en remplacement de Tayeb Belaïz, qui a démissionné de ce poste le même jour, annonce un communiqué de la présidence de la République.
“Monsieur le chef de l’Etat a accepté la démission de M. Tayeb Belaïz et désigné M. Kamel Feniche à la fonction de président du Conseil Constitutionnel”, lit-on dans le communiqué de la présidence de la République.
Aucune information n’a été fournie sur le nouveau président du Conseil constitutionnel qui demeure un illustre inconnu. Une recherche sur Kamel Feniche sur la Toile ne nous renseigne pas sur le nouveau président du Conseil constitutionnel. Le site officiel du Conseil constitutionnel demeure inaccessible (http://www.conseil-constitutionnel.dz)
Ainsi, un site d’information a même illustré son article sur Kamel Feniche en mettant par erreur la photo de Laurent Fabius, ancien président du Conseil constitutionnel français. La photo montre Fabius avec feu Mourad Medelci, également ancien président du Conseil constitutionnel algérien.
La présidence de la République n’a pas daigné donner la moindre information sur le nouveau président du Conseil constitutionnel.
Ceci sur le plan de la forme. Dans le fond, la présidence de la République n’a pas expliqué les modalités réglementaires et constitutionnelles ayant permis à Bensalah de désigner Kamel Fenniche.
Mohamed Nassim

conseil constitu

0Shares