DIA | Deuxième rencontre gouvernement-walis sous la présidence du chef de l’Etat ce mercredi 
53487
post-template-default,single,single-post,postid-53487,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Deuxième rencontre gouvernement-walis sous la présidence du chef de l’Etat ce mercredi 

DIA-02 août 2020: Une rencontre gouvernement-walis est prévue ce mercredi à Alger, a-t-on appris auprès du ministère de l’Intérieur. Il s’agit de la deuxième rencontre du genre, puisque la première s’était tenue le mois de février dernier et avait comme principal objectif de prendre en charge les préoccupations des citoyens, notamment dans ce qui est appelé les “zones d’ombre”.

Cette rencontre que présidera le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, verra la présence des membres du gouvernement ainsi que les 48 walis de même que les walis délégués.

Une rencontre qui verra la présence de nombreux responsables et de la presse, ce qui semble être risqué en ces temps de Coronavirus. Une rencontre qui risque de contribuer à la propagation du Covid-19, sachant que les walis seront accompagnés de leurs chauffeurs et collaborateurs, alors que la presse sera présente en nombre.

Pour rappel la première rencontre gouvernement-walis avait recommandé une nouvelle approche privilégiant un mode de gestion à objectifs. Il s’agit d’un mode de gestion en rupture total avec les anciennes pratiques, avait recommandé le chef de l’Etat.  

Cette rencontre, tenue les 16 et 17 février 2020 se voulait une feuille de route pour les walis et les responsables locaux. Elle avait constitué un cadre global pour le dialogue et la concertation entre les hauts responsables de l’Etat et les responsables locaux. Le chef de l’Etat avait accordé aux walis un délai de six mois pour une première évaluation.

En ce sens, les walis rendront compte des résultats réalisés depuis la dernière rencontre au cours de laquelle le Président Tebboune avait mis l’accent sur l’amélioration du cadre de vie du citoyen et la relance économique.

Il faut cependant relever que cette rencontre s’était tenu avant que l’Algérie ne soit touchée par l’épidémie du Coronavirus. Cela pourrait être exploité par certains walis et responsables locaux pour justifier leurs mauvais résultats, sachant la situation ne s’est pas vraiment améliorée que dans plusieurs wilayas et zones d’ombre.

Amel Bouchaib

0Shares