DIA | Didier Deschamps écarte Aouar et poursuit sa politique de quota discriminatoire pour les franco-algériens
56468
post-template-default,single,single-post,postid-56468,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Didier Deschamps écarte Aouar et poursuit sa politique de quota discriminatoire pour les franco-algériens

DIA-06 novembre 2020: Après avoir écarté le meilleur joueur français à l’étranger, Karim Benzema, le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps a décidé de ne pas sélectionner Houssem Aouar pour le prochain stage des Bleus. Deschamps a estimé que le milieu lyonnais n’a pas été assez performant et lui a préféré un autre joueur d’origine algérienne, en l’occurrence Nabil Fekir. 

Houssem Aouar ne fera pas donc partie de la liste de Didier Deschamps pour les trois rencontres prévues contre la Finlande (amical), le Portugal et la Suède (Ligue des nations).  

Le sélectionneur français confirme sa stratégie de quota en sélectionnant qu’un joueur d’origine algérienne pour les matchs en compétition. Une discrimination mal perçue par les joueurs franco-algériens qui se voient écartés aux profit d’un nombre plus important de joueurs issus des Dom Tom ou d’origine africaine.  

Une mise à l’écart qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux, où plusieurs internautes algériens ont critiqué le choix de Aouar pour les Bleus, alors que d”autres ont rappelé le climat de discrimination et de racisme envers les joueurs français d’origine algérienne sélectionnés en équipe de France.

Amir Hani   

0Shares