DIA | Djallal Ouslim, portrait d’un candidat indépendant engagé dans la wilaya d’Oran
61915
post-template-default,single,single-post,postid-61915,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Djallal Ouslim, portrait d’un candidat indépendant engagé dans la wilaya d’Oran

DIA-08 juin 2021: Pour la première fois dans une élection législative, les listes indépendantes sont plus importantes que les listes des partis. Cette nouvelle donne politique s’est imposée par un rejet de politiques au profits des figures neuves de l’Algérie nouvelle. Parmi ses nouvelles figures de la politique: le docteur Ouslim Djalal, 44 ans, un ancien médecin-conseil et directeur général d’une société privée, très connu dans le mouvement associatif et caritatif et membre fondateur de la Fédération de la société civile dans la wilaya d’Oran. 

Fils d’une grande famille de révolutionnaires et militants de la cause nationale, Djallal Ouslim a choisi ne pas rester en marge de ces évolutions. Il veut être un acteur dans la construction de son pays et non pas comme un spectateur.

Il a décidé de s’engager dans une liste indépendante qui porte le nom très significatif et symbolique «Nidaa Novembre» (l’Appel de Novembre) portant le numéro 44. Cette liste est composée d’hommes et de femmes intègres, tous enfants de l’indépendance à 80%.

Cette liste comprend des jeunes dont 70% d’universitaires chevronnés. Leur seule motivation est celle d’être au service des citoyens de la wilaya d’Oran.

Ils s’engagent à mettre les institutions constitutionnelles de l’Etat algérien sur des bases solides, travailler à crédibiliser l’Assemblée populaire nationale, moraliser la vie politique et à élaborer un état de droit, moderniser l’administration et le système judiciaire, libérer la profession de journaliste de toute sorte de censure, prendre en charge les préoccupations des couches défavorisées de la société, revoir complètement le système de santé, mettre en place un plan économique pour sortir de la dépendance des énergies fossiles et aller vers une économie basée sur l’industrie toutes branches confondues, en plus de la modernisation de l’agriculture, du développement du tourisme dont le tourisme médical et des énergies renouvelables dites propres, solaires.

Ils s’engagent à attirer les compétences algériennes établies à l’étranger, encourager la création de PME/PMI, développer le secteur de la formation professionnelle et prendre en charge réellement la jeunesse dans toute sa diversité.

Dans son message à la population oranaise à l’issue de la fin de la campagne électorale, Djallal Ouslim a déclaré : “Je tiens d’abord à saluer l’élan patriotique et l’engagement de la population oranaise. J’ai décelé une grande maturité politique de la part de nos concitoyens et une volonté de reconstruire l’Etat algérien, ensemble. Nous avons abordé plusieurs sujets tels que le logement, le chômage, la santé, la corruption, la lutte contre la bureaucratie et tant d’autres sujets qui préoccupent les citoyens.”

2 Comments

  • DONADIEU
    9 juin 2021 10:02

    Petit fils de pieds noir, je suis en parfaite harmonie avec le projet de ce candidat, ouvrir l’Algérie avec les ressources dont elles disposent et en fair eun pays moderne et ouvert, beaucoup de camarades vivent à l’étranger et ne souhaitent qu’une chose participer au développement de ce magnifique pays et redonner du sens aux mots Algériens, je ne le suis pas mais je vais épouser une fonctionnaire algérienne d’un tout petit village qui a beaucoup souffert de la colonisation. Vive l’Algérie.

  • DONADIEU
    9 juin 2021 10:07

    J’adore ce pays à travers les trois générations de ma famille pieds noir, de constantine, de Bouffarik, de Phillipeville, de Bonne, Je m’y suis rendu depuis l’indépendance grâce à un ami CHAOUI de BATNA, lequel est le parrain de mon fils, je me suis converti pour épouser ma future femme de SIDI BRAHIM M’SILA, nous sommes fiancée et n’attendons qu’une chose pouvoir se retrouver au plus vite ensemble.
    Le candidat de la Wilaya d’Oran me semble incarner l’Algérie Nouvelle et Moderne.
    Vive l’Algérie et que ces élections apportent enfin le renouveau de ce magnifique et grand pays.

Envoyer un commentaire

0Shares