DIA | En un mois, la douane algérienne a saisi 337 166 euros à l’aéroport d’Alger
46764
post-template-default,single,single-post,postid-46764,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

En un mois, la douane algérienne a saisi 337 166 euros à l’aéroport d’Alger

DIA-15 novembre 2019: La douane algérienne doit figurer dans les reportages de National Géographic consacré aux techniques de saisies des produits illicites dans les aéroports du monde. Mais contrairement aux douanes des aéroports de Bogota, Mexico où Paris où les douanes locales saisissent des quantités importantes de drogue, les douanes algériennes saisissent presque chaque semaine des quantités importantes de devises. 

Ces saisies se sont multipliés depuis une année suite aux opérations mains propres et surtout suite à la chute des relais du clan Bouteflika qui avaient couvert des dizaines de nouveaux milliardaires qui se sont enrichis de manière illicite en détournant des deniers publics.  

Ainsi avec le décompte des différentes saisies effectués par la Douane Algérienne, on compte l’équivalent de 337 166 euros transférés illicitement par des voyageurs algériens en moins d’un mois entre le 19 octobre et le 14 novembre 2019. 

Durant cette période, 316 170 euros, 15.540 dollars et  10.000 dollars canadiens (Soit 337 166 euros) ont été récupérés sur cinq saisies différentes, soit presque une saisie par semaine. 

Et sur chaque saisie les douanes algériennes découvrent des techniques nouvelles de transfert illicites de devises: Dans les chaussettes, dans les chaussures, dans les couches bébés, les parties intimes ou encore dans des soutiens gorges. D’ailleurs la douane nationale constatent que les femmes sont souvent utilisés comme « Mules » pour transférer ses sommes en devises. Mais c’était sans compter sur l’efficacité et la vigilance des éléments de la Douane Algérienne.  

Ces transferts illicites de devises s’inscrivent dans une vaste opération de fuite de capitaux vers l’étranger pour l’achat de biens immobiliers et l’installation définitive de certains hommes d’affaires menacés par la justice algérienne pour enrichissement illicite. 

Amir Hani 

Montant des sommes en devises saisis Destination des sommes de devises Date de saisie
107 000 euros Dubaï 14 novembre 2019
13.500 euros Paris 11 novembre
82.640 euros et 15.540 dollars (14140 euros) Bamako

 

5 novembre

 

70.030 euros et  10.000 CAD (6856 euros) Istanbul

 

27 octobre

 

43 500 euros Istanbul 19 octobre
Total en euro des sommes des sommes transférés illicitement 337 166 euros

 

0Shares