DIA | ETIC : un club d’entrepreneuriat dans une école d’informatique
58346
post-template-default,single,single-post,postid-58346,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

ETIC : un club d’entrepreneuriat dans une école d’informatique

DIA-31 décembre 2020: Basé à l’École nationale Supérieure d’Informatique, ETIC a vu le jour en 2009. “À sa création, le club ETIC n’était pas orienté entrepreneuriat, c’est avec l’aide d’Ismail chaib, plusieurs étudiants comme Mahieddine chettouh, Tarek kheloufi et moi-même …. Que nous avons décidé de créer un club où l’idée principale était que : nous ingénieurs étudiants avions notre place comme acteurs et non pas comme d’éternels mineurs”, affirme Samia Kheddim (Co-fondatrice de ETIC).

Avant la création de ETIC, les clubs au sein de l’ESI n’existaient pas, ces derniers étaient même interdits. L’année de la création de ETIC coïncide avec le 40e anniversaire de l’existence de l’ESI, un événement très important qui a célébré également son passage du statut d’institut au statut d’École Supérieure,ce fût d’ailleurs le premier événement auquel ETIC a participé.

ETIC avant tout c’est connaître le monde de l’entreprise puisque c’est l’évolution naturelle du parcours, mais également parce qu’un ingénieur, c’est une personne capable d’appréhender des problématiques complexes et de participer activement à leurs résolutions.

Adhérer au club, c’est devenir maître de son parcours et prouver ce que de simples étudiants sont capables de réaliser et ce qu’ils peuvent proposer comme solutions : inviter des acteurs extérieurs aussi bien pour “vendre une image de marque” que permettre des échanges fructifiants, étant donné qu’un ingénieur sans culture, c’est juste un exécutant qualifié (avec un bon CPU).

Au fil du temps, ETIC a évolué et ses membres encore plus, ces jeunes étudiants sont devenus capables d’organiser des événements qui ne sont pas des moindres et qui surtout font entendre d’eux à titre d’exemple le S2EE qui est l’un des événements phares organisé par le club chaque année. Le Salon de l’Emploi de l’ESI, comme son nom l’indique, est un salon où plusieurs personnes : les étudiants (toujours sur les bancs de l’école, ou fraîchement diplômés) déposent leurs CVs et cherchent soit un stage ou un emploi.

Le nombre d’entreprises participant au salon tourne autour de la soixantaine, ce qui est énorme.

Vous vous demandez certainement comment un groupe d’étudiants réussit à organiser de tels événements, la réponse est simple nous déclare l’ex-président du club Mr Sidali Fahas : ” ETIC est une organisation créée par des étudiants, pour les étudiants, pour leur faciliter plein de choses et les faire sortir de cette routine d’études, ce sont des étudiants qui se donnent à fond, non pas pour la gloire ou l’argent mais pour aider des étudiants, pour leur donner des chances qu’ils n’avaient pas auparavant”, c’est ce qui fait la force du club et la réussite de tout ce que ses membres entreprennent.

“Concernant l’organisation en interne, c’est une famille, c’est une ambiance unique, une atmosphère qui donne envie de travailler, mais c’est aussi du sérieux, de l’organisation et du travail acharné”, nous confie Sidali Fahas.

Nous savons que l’organisation matricielle du Club est en soi très formatrice. Cette organisation a fait de plusieurs événements organisés par ETIC de francs succès, parmi ces événements, on retrouve le Training Camp communément appelé “le TC”.

C’est un camp de formations accélérées axées sur les technologies et l’entrepreneuriat, qui s’étend sur 3 jours successifs ; ce camp est destiné aux étudiants souhaitant acquérir ou développer des connaissances dans les domaines cités, dans un cadre stimulant la créativité, l’échange et le travail collaboratif.

ETIC en est à la septième édition de cet événement qui, d’après plusieurs participants, les stimule et les aide à donner le meilleur d’eux-mêmes.

Toujours dans l’optique d’instaurer un véritable pont entre enseignants, étudiants et monde professionnel, ETIC est aussi connue pour la Journée Tripartite. Un événement qui rassemble des débats sur des sujets qui intéressent ces 3 parties devant un public composé essentiellement d’étudiants et éventuellement d’entreprises, et ce afin d’améliorer la relation entre les deux mondes académique et professionnel, et de faciliter la transition entre les deux.

Mais ce n’est pas tout, car pendant que le monde était confiné, les idées des ETICiens ont pu se libérer, et ces derniers mois ont ainsi vu naître deux rubriques qui ont fait beaucoup de bruit dans la communauté estudiantine : l’ETIC’s Opportunity Fair, une série de publications qui proposent stages et emploi à tout type de profils et les ETICian Mics, un podcast 100% ETICien et disponible sur maintes plateformes de streaming ainsi que sur YouTube. On y invite étudiants, chefs d’entreprises, et startuppeurs afin d’échanger sur des sujets d’actualité qui élèvent et éduquent notre communauté d’étudiants.

“WE ACT FOR IMPACT”, tel est le slogan que brandissent les membres du club ETIC, un club qui ne cesse de se développer, de marquer les mœurs, et de se mettre en avant en diversifiant ses événements et en s’adaptant à la situation actuelle qu’est la crise sanitaire.

Envoyer un commentaire