DIA | Fin du contrat entre SEAAL et le Groupe français SUEZ : la crise de l’eau persiste
64443
post-template-default,single,single-post,postid-64443,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Fin du contrat entre SEAAL et le Groupe français SUEZ : la crise de l’eau persiste

Spread the love

DIA-31 août 2021: C’est aujourd’hui, 31 août 2021, que prend fin le contrat de gestion des services publics de l’eau et de l’assainissement entre la Société des eaux et de l’Assainissement d’Alger (SEAAL) et Groupe Suez et ce, après trois renouvellements successifs, a indiqué la SEAAL dans un communiqué.

“La signature du contrat entre les deux parties remonte à 2006, soit 15 années de partenariat”, a précisé la même source.

Toutefois, ce qui intéresse les Algériens, notamment les habitants d’Alger et Tipaza c’est l’alimentation en eau potable qui laisse à désirer.

A cet effet, le DG de la SEAAL, Lyes Mihoubi, a indiqué “qu’il il est temps, à présent, de faire confiance aux compétences algériennes qualifiées pour gérer les services publics de l’eau et de l’assainissement au niveau des wilayas d’Alger et Tipaza ». Or, les habitants de ces deux wilayas ne demandent qu’à être alimentée en eau potable ou, au pire des cas, à ce que le programme d’AEP établi, même un jour sur deux, soit respecté. Ce qui n’est malheureusement pas le cas.

Il a ajouté que la SEAAL “mesure toute l’importance de la mission dont elle est investie et s’engage à tout mettre en œuvre pour être à la hauteur de la confiance placée en elle par la tutelle. Nous sommes totalement mobilisés pour atteindre les objectifs qui nous sont assignés”.

Il faut relever que malgré la mise en service des stations de dessalement de l’eau de mer, la crise de l’eau persiste. Pis encore, le programme de rationnement dans l’AEP n’est jamais respecté, provoquant le courroux dans plusieurs quartiers où des émeutes ont été signalées pour protester contre les coupures de plusieurs jours de  l’AEP.

Amir Hani

Envoyer un commentaire