DIA | Forcing de Sellal, nouvelles sorties de Ghediri et Benbitour et grogne à Kherrata
40139
post-template-default,single,single-post,postid-40139,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Forcing de Sellal, nouvelles sorties de Ghediri et Benbitour et grogne à Kherrata

DIA-17 février 2019: A peine une semaine après que le Président Abdelaziz Bouteflika eut annoncé sa candidature à la présidentielle du 18 avril prochain, le scène politique s’anime. A l’évidence, ce sont les parties qui soutiennent la candidature du Président qui sont beaucoup plus visibles et actives sur le terrain, à l’image du directeur de la campagne du Président Bouteflika, l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal.
Aussitôt désigné directeur de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika, Sellal a multiplié ses sorties et activités pour expliquer le programme de campagne du Président. Il a eu une séance de travail avec le SG de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Said puis avec le SG de l’UNPA, Mohamed Alioui et des Organisations estudiantines, sachant que celles-ci sont sous tutelle du FLN, lequel est le premier parti à annoncer que Abdelaziz Bouteflika est son candidat. Onze Organisations estudiantines ont annoncé également ce samedi leur soutien au candidat Abdelaziz Bouteflika pour « la préservation de la sécurité et de la stabilité, l’appui des réformes et la poursuite du processus de développement dans tous les domaines ». Ces associations ont rencontré Sellal juste après son audience avec Alioui.
Dans le sillage du FLN et de Sellal, le Groupe des 15 partis ou de la continuité, conduit par le SG de l’ANR, Belkacem Sahli, a rallié les partis de la majorité qui soutiennent la candidature du Président Bouteflika. Sahli, a ainsi annoncé l’installation de la direction de la campagne électorale nationale du parti, lequel est mobilisé pour soutenir le candidat Abdelaziz Bouteflika. Auparavant, c’est TAJ que préside Amar Ghoul qui a installé sa direction de campagne pour soutenir le candidat Bouteflika.
Pour sa part, le Collectif citoyen de la communauté algérienne établie en France a apporté ce samedi à Paris son appui et son soutien à la candidature d’Abdelaziz Bouteflika. Composé de membres fondateurs, de membres du conseil central, de coordinateurs régionaux, de militants du mouvement associatif et des acteurs de la société civile en France, le collectif a décidé d’apporter sur le terrain sa « contribution » dans le domaine de la sensibilisation, de la mobilisation pour « garantir une participation massive et consciente » à l’élection présidentielle.
Parallèlement à ces activités de soutien à la candidature du Président, le candidat qui se dit «prêt à affronter Bouteflika», en l’occurrence le Général à la retraite Ali Ghediri a effectué une sortie sur le terrain. Il s’est déplacé à Bejaia où il a rencontré des badauds et des citoyens quand il s’est promené dans les rues de la ville.
L’ancien chef du gouvernement du Président Bouteflika, Ahmed Benbitour est sorti de son mutisme en déclarant qu’il n’est pas candidat à la prochaine présidentielle. Par ailleurs et selon une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, la population est sortie à Kherrata (Bejaia) pour manifester contre la candidature du Président Bouteflika pour un 5e mandat consécutif. La scène politique en Algérie s’anime alors que la campagne électorale n’a pas encore débuté. 
Amir Hani 
 
0Shares