DIA | Gel de l’importation des viandes rouges et hausse des prix de la sardine : que reste-t-il aux pauvres citoyens ?
59082
post-template-default,single,single-post,postid-59082,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Gel de l’importation des viandes rouges et hausse des prix de la sardine : que reste-t-il aux pauvres citoyens ?

DIA-24 janvier 2021: Les citoyens de la classe moyenne, dont le pouvoir d’achat s’érode de jour en jour en raison de la hausse des prix, se voient privés de viande et de sardines. Nous savons tous que les viandes rouges d’importation sont destinées aux citoyens aux revenus moyens ou faibles, de même que la sardine, considérée comme “le poisson du pauvre”.

Selon le ministère du Commerce, la décision de geler l’importation des viandes rouges fraîches et congelées entre dans le cadre de la rationalisation des importations et l’encouragement des produits locaux. Cette décision permettra aussi d’économiser plus de 200 millions de dollars, selon le ministère du Commerce.

Le département de Kamel Rezig fait des économies de bout de chandelle au détriment des citoyens appartenant à la couche sociale moyenne, sachant que ce ne sont pas les plus nantis qui achètent la viande d’importation ou congelée. Les citoyens aisés ont les moyens de se permettre de la viande locale.

Or, avec le gel de l’importation des viandes rouges, les prix des viandes locales vont inévitablement augmenter, ce qui va pénaliser davantage les citoyens de la classe moyenne  pour lesquels la viande importée et congelée est destinée.

Pis encore, les citoyens de la classe moyenne qui n’ont pas les moyens de manger du poisson, se rabattent sur la sardine. Il se trouve que la sardine est également devenue inaccessible dans la mesure où le prix d’un kilogramme de ce poisson, disponible en grande quantité en Méditerranée, oscille entre 800 et 1 200 dinars.

Encore une fois, c’est le pauvre citoyen qui se trouve pénalisé par des décisions impopulaires prises par des ministres qui n’avancent aucune solution concrète. Expliquant la hausse des prix de plusieurs produits, le ministre du Commerce a estimé que “ces augmentations ne sont pas substantielles” avant de justifier cette situation par “l’augmentation des prix des produits de par le monde”.  

Idem pour le ministre de la Pêche et des productions halieutiques, Sid Ahmed Ferroukhi, qui a déclaré que la hausse du prix de la sardine n’est pas propre à l’Algérie, mais a touché tous les pays de par le monde ! Des arguments qui tueront les Algériens de faim, pour ainsi dire.

Mohamed Nassim

2 Comments

  • hadi
    24 janvier 2021 14:59

    et la banane

  • Caton l'ancien
    24 janvier 2021 19:42

    200 Millions de dollars économisés en gelant l’importation de viande rouge tandis que les soins à l’étranger des malfrats du système reviennent autant que cette importation…
    Par ailleurs on importe bien pour plus de 6 milliards de dollars de quincaillerie militaire; qu’on arrête de prendre les algériens pour ce qu’ils ne sont pas en arrêtant des dépenses inutiles et en mettant au placard ces connards de ministres incompétents et incapables d’avoir la moindre bonne idée… Mais où êtes-vous allé les pêcher ?
    Ce n’est certainement pas parmi la crème des universitaires, ce “ministre” en est l’exemple type !

Envoyer un commentaire

0Shares