DIA | Grave crise à la JSK : l’AG du club et démission de Nassim Benabderahmane
59475
post-template-default,single,single-post,postid-59475,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Grave crise à la JSK : l’AG du club et démission de Nassim Benabderahmane

Spread the love

DIA-10 février 2021: Les événements se précipitent à la JS Kabylie qui sombre progressivement dans une crise complexe. Une crise qui risque d’avoir des conséquences graves et dramatiques sur le club. Alors que le Club sportif amateur (CSA), actionnaire majoritaire au sein de la société sportive par action de la JSK, avait  exigé la tenue d’une assemblée générale, celle-ci vient d’être carrément annulée par une décision de la justice. En même temps, Nassim Benabderahmane, actionnaire et membre du Conseil d’administration de la JSK, a annoncé sa démission.

Il fait des déclarations graves quand il a affirmé “avoir découvert des documents signés à son insu en son nom”. Il a précisé qu’il n’a jamais signé ces documents, sachant que Nassim Benabderahmane est dirigeant à la JSK depuis l’époque du défunt président Mohand Cherif Hannachi. Cette démission en dit long sur les scandales qui couvent à la JSK.

Pour sa part, le président du club, Cherif Mellal, a dénoncé “une campagne de déstabilisation du club depuis le début de saison” et a promis des “révélations et des changements après le retour du Mali”.

“Nous allons faire plusieurs de révélations après le retour du Mali et beaucoup de choses vont changer à la JSK”, annonçant que le public “saura, d’ici 3 mois, tout ce qu’il s’est passé à la JSK depuis 10 ans “.

“Nous avons passé en revue l’ensemble de la réglementation du club et nous avons découvert beaucoup d’anomalies et de vices de procédures dans les statuts”, a affirmé Mellal. La JSK qui est le club le plus titré d’Algérie, était un exemple de stabilité. A présent, la JSK est entre les mains d’aventuriers et de dirigeants étrangers au monde du football. En ce sens, il faut s’attendre à pire pour la JSK qui demeure l’unique club de la Ligue 1 qui n’a jamais connu la rétrogradation depuis son accession en première division en 1969.

Nassim Fateh

1 Comment

  • Mellah hocine
    11 février 2021 15:49

    Non, non la JSK n’est pas entre les mains d’aventuriers , elle est actuellement entre de bonnes mains .
    Ces bonnes mains essaient de déterrer toutes les anomalies de gestion de l’équipe ancienne . Cette équipe qui est constituée majoritairement de ces individus qui avaient plongé la JSK dans les abimes du classement. Aujourd’hui , cet te JSK a retrouvé sa maturité et sa position au classement, mais alors pourquoi ces vautours tirent sur l’ actuel président , parce que ce président a exigé de vérifier tous les bilans depuis 2010 et là beaucoup de choses vont ressortir. C’est ainsi que ces ‘actionnaires ‘ veulent la tête de Mellal avant que de dernier ne les pousse en prison.

Envoyer un commentaire