DIA | INFO DIA : Un feuilleton égyptien de Adel Imam utilise négativement le nom et le sigle de SEAAL (Vidéo)
63011
post-template-default,single,single-post,postid-63011,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

INFO DIA : Un feuilleton égyptien de Adel Imam utilise négativement le nom et le sigle de SEAAL (Vidéo)

DIA-16 juillet 2021: Dans le dernier feuilleton de Adel Imam sorti en 2018, une production égyptienne privée a utilisé le sigle et le nom de la société algérienne des eaux SEAAL à des fins très négatives. Ainsi dans le feuilleton “Awalem makhfiya” ( عوالم خفية ) réalisé par Rami Imam, produit par la société égyptienne magnum productions et diffusé sur la chaîne égyptienne privée CBC, le grand comédien égyptien Adel Imam qui interprète le rôle de Hilal Kamel un journaliste qui enquête sur une société de production française SEAAL Blue, qui réalise des films pour adultes. L’allusion aurait pu passer inaperçue si le réalisateur n’a pas montré Adel Imam, taper sur google le nom de société française SEAAL, affichant toutes les photos de la société des eaux et de l’assainissement d’Alger. Il est vrai que la société était dirigé par les français, avant de se voir résilier son contrat par le ministre des ressources en eau.  Alors simple hasard ou allusion gratuite, en tout cas sur le plan juridique, l’image est condamnable par la justice. La société algérienne SEAAL est en droit d’attaquer la société égyptienne Magnum Productions en justice et demander réparation car son image est associée à un fait grave dans le feuilleton. Affaire à suivre. En attendant découvrez la séquence à la 10e minute de cette vidéo.  

Amel Bouchaib 

0Shares