DIA | Intempéries : Les travaux au niveau du collecteur des eaux pluviales de Oued Kniss traînent depuis septembre dernier
57408
post-template-default,single,single-post,postid-57408,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Intempéries : Les travaux au niveau du collecteur des eaux pluviales de Oued Kniss traînent depuis septembre dernier

DIA-03 novembre 2020: Les travaux au niveau du collecteur des eaux pluviales de Oued Kniss à Ruisseau (Alger) tendent à s’éterniser. Les premières pluies du mois septembre dernier avaient provoqué des inondations à Alger et fait exploser cet important site. La trémie située à Ruisseau a été carrément inondée.

La chaussée au niveau de Oued Kniss avait alors un affaissement, provoquant ainsi un cratère de plus 4 mètres de profondeur. Cela a été causé par d’importantes infiltrations d’eau, suite aux pluies torrentielles enregistrées à Alger au début du mois de septembre dernier.

A ce jour, ce cratère est resté ouvert et les travaux ne seront pas terminés de sitôt. Chaque fois qu’il y a des intempéries, ce cratère se remplit d’eau créant une véritable panique chez les riverains. Renseignements pris, les travaux traînent en raison d’une mésentente entre Sonelgaz, Algérie-Telecom et le SEAAL. Chaque organisme fuit sa responsabilité et refuse de contribuer à la réalisation des travaux, confiés à Cosider.

Du fait de ce conflit entre ces organismes, les travaux sont à l’arrêt, sachant que le cratère de Ruisseau constitue un danger pour les riverains, sans parler des désagréments qu’il a causé aux automobilistes.

Pour rappel, suite aux inondations de Ruisseau et des dégâts provoqués par les intempéries à Alger le mois septembre dernier, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait ordonné à la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) de «diligenter immédiatement une enquête sur les causes ayant provoqué l’élévation anormale du niveau des eaux dans certaines routes et trémies», selon un communiqué de la présidence de la République.

Malgré le courroux et les instruction du président de la République, les travaux de Ruisseau trainent toujours sans que les responsables de ce scandale ne soient remis à l’ordre ou sanctionnés. Regrettable !

Amir Hani 

0Shares