DIA | Interdite par Rezig et autorisée par le Président Tebboune, importation de 2.500 tonnes de viandes congelées  
60389
post-template-default,single,single-post,postid-60389,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Interdite par Rezig et autorisée par le Président Tebboune, importation de 2.500 tonnes de viandes congelées  

DIA-04 avril 2021: Après la décision du ministère du Commerce de suspendre l’importation de la viande congelée, ce dernier a été sommé de revenir sur sa décision. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a  ordonné d’importer de la viande congelée durant le mois de Ramadhan, sachant que c’est le citoyen démuni voire moyen qui achète de la viande congelée.

La décision du ministère du Commerce que dirige Kemal Rezzig, allait non seulement priver les plus démunis de viande congelée, mais la suspension de l’importation allait provoquer une forte augmentation des prix de la viande fraîche.

Il a donc fallu l’intervention du président de la République pour que la décision du ministre du Commerce soit annulé. C’est ainsi qu’une quantité de 2.500 tonnes de viandes rouges congelées sera importée d’Espagne, rapporte l’APS.

Ce sera aussi une viande “100% Halal, acquise auprès d’investisseurs algériens possédant des abattoirs en Espagne”.

En tout 17 importateurs ont été choisis sur 30 car réunissant les conditions requises et les autorisations exceptionnelles d’importation leur ont été délivrées.

Les Pouvoirs publics ont donné des “orientations fermes” aux banques à l’effet de faciliter les opérations de domiciliation bancaire relatives à ces importations, a-t-il ajouté affirmant que les viandes importées seront réceptionnées dans quatre jours à compter de dimanche.

Mohamed Nassim

2 Comments

  • Mellah hocine
    4 avril 2021 14:07

    “Il a donc fallu l’intervention du président de la République pour que la décision du ministre du Commerce soit annulée”. C’est toute l’image d’un pouvoir qui navigue à vue. Si le gouvernement a été désigné pour concrétiser le programme du président , cette entorse constitue un revers non négligeable. Un ministre populiste qui joue un jeu dangereux à chacune de ses interventions doit rejoindre ce petit peuple qui souffre quotidiennement. D’ailleurs tout le monde s’attendait à ce qu’il accompagne Fermat Ait Ali lors du mouvement partiel , hélas , le pouvoir en Algérie reste assez complexe.

  • Bekhechi
    4 avril 2021 17:58

    Le problème est d’obliger les distributeurs et détaillants de se conformer aux lois de la vente.

Envoyer un commentaire