DIA | La JSK devient un club avec deux présidents !
60178
post-template-default,single,single-post,postid-60178,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La JSK devient un club avec deux présidents !

Spread the love

DIA-21 mars 2021: Désormais, la JS Kabylie a deux présidents, Cherif Mellal et Yazid Yarichène ! DU jamais vu dans le club le plus titré d’Algérie.

L’Assemblée générale des actionnaires de la SSPA de la JSK a désigné ce dimanche, Yazid Yarichène au poste de président du Conseil d’administration (CA) “en remplacement de Cherif Mellal”, selon l’agence de presse APS qui cite Djaffar Aït Mouloud, président du Club sportif amateur (CSA), actionnaire majoritaire du club.

Lors d’une réunion organisée au siège du CSA, à laquelle étaient présents 11 des 15 actionnaires de la SSPA, un comité directeur composé d’Aït Mouloud, Rachid Azouaou, Ali Bouzid et Azlef Malik, a été, également, mis sur pied pour seconder le nouveau président qui s’est engagé à présenter son projet “dans les prochains jours” et à “travailler corps et âme” pour réhabiliter le club.

Les 4 actionnaires absents à cette assemblée ont été “dûment convoqués”, a indiqué Aït Mouloud en conférence de presse, qui a dressé un “tableau noir” de la gestion des affaires du club par Cherif Mellal et sa direction.

S’agissant de la conformité de cette réunion avec la réglementation en vigueur, il dira qu’ils ont agi “en toute légalité conformément à l’article 26 des statuts de la Société sportive par actions (SSPA) du club et des articles 611 et 613 du Code du commerce” qui autorisent le CSA, actionnaire majoritaire, à convoquer cette assemblée.

Mellal a déjà qualifié cette assemblée générale d’illégale et se dit “toujours président de la JSK”. Il refuse de partir et engage ainsi un bras de fer avec la nouvelle équipe dirigeante. Impulsif et tenace, Mellal refuse de partir, ce qui augure d’une longue crise à la JSK qui était un exemple de stabilité.

Nassim Fateh

Envoyer un commentaire