DIA | La nouvelle pépite algérienne de Toulon rate sa sélection avec les verts à cause de la FAF
70482
post-template-default,single,single-post,postid-70482,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La nouvelle pépite algérienne de Toulon rate sa sélection avec les verts à cause de la FAF

DIA-13 novembre 2022: Une pépite de Ligue 1 aurait pu connaître sa première sélection avec l’Algérie lors du prochain rassemblement si la FAF n’avait pas commis ……une erreur administrative.

Son nom ne figurait pas sur la liste finale de Djamel Belmadi. Pourtant, il était bien dans celle élargie établie par le sélectionneur national. Farès Chaïbi (20 ans) ne pourra pas honorer sa présence chez les Verts lors du rassemblement de novembre pour une raison… administrative

Inconnu avant le début de la saison, le jeune joueur a connu ses premières apparitions en Ligue 1 avec Toulouse. Devenu un membre essentiel du onze de départ de Philippe Montanier, le natif de Bron impressionne avec le promu et vient d’être élu pépite du mois. Au point de taper dans l’œil de Djamel Belmadi. Le sélectionneur algérien avait en effet l’intention de convoquer Farès Chaibi dans sa dernière liste.
Seulement, selon les informations du média algérien « 100 filtres », la Fédération algérienne de football n’aurait pas envoyé la convocation dans les délais demandés à Toulouse. En conséquence, le TFC a retenu son joueur. Un manque d’organisation malvenu pour les Fennecs, qui affronteront le Mali le 16 novembre et la Suède le 19. De son côté, Farès Chaibi devra continuer sa progression en Ligue 1 avant de découvrir les joies du football international.

1 Comment

  • Mellah hocine
    13 novembre 2022 11:10

    La sélection Algérienne est toujours en porte à faux sur tous ces espoirs du football qui évoluent en Europe.
    Combien étaient ils à rater la sélection nationale il y a de cela des dizaines d’années ? Pourtant tous ces joueurs n’attendaient qu’un signe des responsables algériens , mais hélas les  » interets » n’étaient pas là.
    Voilà le véritable problème de nos responsables et les joueurs locaux n’en échappent pas dans des contrats qu’ils signent avec les différents clubs.

Envoyer un commentaire

0Shares