DIA | La persistance des zones d’ombre emporte plusieurs walis
54452
post-template-default,single,single-post,postid-54452,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La persistance des zones d’ombre emporte plusieurs walis

DIA-01 septembre 2020: Le dernier mouvement des walis, opéré par le président de la République Abdelmadjid Tebboune, était prévisible. Le chef de l’Etat n’a pas caché son mécontentent lors de la récente réunion gouvernement-walis du 12 août dernier.

Il s’était plaint que 80% des recommandations de la première réunion gouvernement-walis du mois de février dernier ne soient pas appliquées. Les zones d’ombre dont s’est plaint le président de la République n’ont pas connu d’amélioration.

Les Algériens à travers le pays, notamment dans les zones d’ombre ou déshéritées, n’ont toujours pas l’accès à l’eau potable et à l’électricité. Les mêmes problèmes persistent dans ces régions où les populations continuent de souffrir malgré les instructions pressantes  du Président et les moyens matériels dégagés à cet effet.

Pis encore, les zones d’ombre ne se trouvent pas uniquement dans l’Algérie profonde, mais dans les grands villes voire dans la capitale. Des quartiers à Alger souffrent de l’Alimentation en eau potable et de l’absence d’éclairage, ce qui encourage la petite criminalité.

Il faut reconnaitre que les walis et walis-délégués, habitués à ne pas bouger de leur bureau sans qu’ils ne soient inquiétés, avaient pris de mauvaises habitudes en matière de gestion. Au contraire, ces walis étaient habitués à servir les gens du Pouvoir pour être promus au poste de ministre.

Ce sont les mêmes walis qui continuent à gérer d’où la décision du Président Tebboune d’opérer plusieurs changements dans le corps des walis afin de se débarrasser des walis qui étaient uniquement au service des oligarques du Pouvoir.

Amir Hani  

0Shares