DIA | L’Algérie multiplie ses efforts pour une solution politique et pacifique en Libye
51907
post-template-default,single,single-post,postid-51907,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’Algérie multiplie ses efforts pour une solution politique et pacifique en Libye

DIA-08 juin 2020: L’Algérie a mené une offensive diplomatique afin de parvenir à une solution politique et donc pacifique à la crise libyenne, réaffirmant son attachement à une solution basée sur un dialogue inclusif entre Libyens. L’Algérie a réitéré son refus catégorique à toute intervention étrangère dans ce conflit, insistant en même temps sur l’intégrité territoriale de la Libye.

C’est dans cette optique que le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, s’est entretenu par téléphone, avec ses homologues de la Libye, de Tunisie, d’Egypte et du royaume d’Arabie saoudite, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

« Les entretiens ont porté sur les voies et moyens de renforcement des relations bilatérales avec ces pays frères, ainsi que les développements de la situation au niveau régional notamment les derniers développements en Libye », précise le communiqué.

M. Boukadoum a réaffirmé la position inaliénable de l’Algérie en faveur d’un règlement politique par le dialogue entre les différentes parties libyennes afin de parvenir à une solution politique inclusive qui garantit l’unité, la stabilité, la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Libye, conformément à la légitimité internationale et dans le cadre du respect de la volonté du peuple libyen frère loin de toute ingérence étrangère », ajoute la même source.

La veille, un communiqué du MAE avait souligné que l’Algérie a pris acte de la dernière initiative politique en faveur d’un cessez-le-feu immédiat et d’une solution politique à la crise libyenne.

Le communiqué rappelle la position de l’Algérie « qui se tient à équidistance des frères libyens ainsi que les efforts consentis à différents niveaux pour parvenir à un règlement politique, à commencer par un cessez-le-feu et le retour des belligérants libyens à la table du dialogue, pour aboutir à une solution politique inclusive, conformément à la légalité internationale et aux décisions du Conseil de sécurité onusien, et ce dans le respect de la volonté du peuple libyen frère ».

L’Algérie a réitéré « son attachement au rôle axial des pays voisins afin de rapprocher les vues entre les frères libyens, à la faveur d’un dialogue inclusif en tant qu’unique voie pour rétablir la paix en Libye et garantir son unité et son intégrité territoriale ».

De ce fait, l’Algérie « appelle les différents acteurs régionaux et internationaux à coordonner leurs efforts pour trouver un règlement politique durable à la crise dans ce pays frère », conclut le communiqué.

L’Algérie tient à défendre sa position, sachant que des pays voisins ou sous des prétextes farfelus, tentent d’accentuer la crise en Libye qui est, faut-il le rappeler, un pays producteur de pétrole.

Amir Hani   

0Shares