DIA | L’Ambassade américaine à Alger fait de la télévision et oublie la diplomatie (Vidéo)
48954
post-template-default,single,single-post,postid-48954,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’Ambassade américaine à Alger fait de la télévision et oublie la diplomatie (Vidéo)

DIA-14 février 2020: Le rôle primordial d’une mission diplomatique étrangère dans un pays c’est essentiellement faire de la diplomatie. Or, l’Ambassade américaine à Alger fait tout sauf de la diplomatie. Depuis son arrivée en Algérie, l’Ambassadeur américain John Desrocher (le seul ambassadeur américain installé à Alger qui ne maîtrise ni le français, ni l’arabe) s’est plus illustré par ses vidéos sur le football et la cuisine que sur ses déclarations et ses positions diplomatiques en Algérie. L’ambassade américaine s’est plus illustrée en participant à des programmes audiovisuels qu’à des programmes de coopérations économiques, éducatifs ou culturels, comme c’est souvent le cas dans les ambassades américaines à l’étranger.   

Ainsi après l’émission « American Kitchen » diffusée sur la défunte chaîne CBC Benna du groupe Echourouk il y a une année, où on présentait la cuisine américaine en compagnie de l’épouse du diplomate américain. L’Ambassade américaine avait choisi la chaîne Ennahar Tv d’Anis Rahmani pour diffuser un programme de divertissement, intitulé « I have dream » (J’ai un rêve, en référence à la célèbre déclaration de Martin Luther King) et présenté par le photographe Andrew Farrand (Qui vit en Algérie depuis des années et qui s’exprime en derdja algérienne avec une grande facilité). L’émission a été tournée dans un hôtel à Alger, appartenant à la chaîne américaine Holyday Inn où le lauréat fera face à un jury composé de quatre personnalités parmi lesquelles, l’ex championne de judoka Salima Souakri. Le gagnant qui réussit à être choisi comme le meilleur entrepreneur empochera 100 millions de centimes.  

Le programme a été lancé ce mardi en grande pompe sur la chaîne Ennahar Tv en présence de l’Ambassadeur Américain John Desrocher, 24h avant l’arrestation du patron de la chaîne Anis Rahmani. Cette affaire a créé la panique à l’ambassade américaine d’autant plus que des rumeurs d’octroi d’argent de la mission américaine à la direction d’Ennahar Tv avait circulé sur les réseaux sociaux.  

L’ambassade des Etats-Unis à Alger a alors très vite réagi, affirmant que l’émission « J’ai un rêve » produite par l’ambassade, destinée aux jeunes talents algériens, est diffusée gratuitement sur la chaîne Ennahar. Le message en arabe classique a été publié dans une vidéo par Paul Wilsburgh, l’attaché de presse et porte-parole de l’ambassade américaine.

Une erreur de casting qui a fait réfléchir la mission américaine à Alger, quand à ses futurs partenariats avec les chaînes de télévisions Algériennes privées. Il est temps pour la mission américaine et précisément pour l’ambassadeur Desrocher de revenir à la formation des journalistes et de laisser la production audiovisuelle pour les professionnels. 

Amel Bouchaib