DIA | L’ARAV autorise la reprise de l’émission “Li Fat Mat” d’Echourouk TV
59441
post-template-default,single,single-post,postid-59441,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’ARAV autorise la reprise de l’émission “Li Fat Mat” d’Echourouk TV

DIA-10 février 2021: La chaîne Echourouk TV a été autorisée à diffuser les cinq épisodes restants de l’émission, récemment suspendue, “Li Fat Mat” après l’engagement de son responsable à “apporter un changement radical au programme”, indique l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), mardi, dans un communiqué.

“Suite à la décision portant suspension de l’émission en raison de plusieurs dérapages professionnels et éthiques, l’ARAV a été destinataire d’un recours de la chaîne sollicitant la reconsidération de sa décision, et après convocation des représentants de la chaîne et l’audition de leurs explications, arguments et engagements, il a été décidé d’autoriser la diffusion des cinq épisodes restants, partant du principe que l’objectif de ses décisions est la régulation et la promotion de la scène médiatique artistique en Algérie”, précise le communiqué.  

L’ARAV ajoute, que le responsable de la chaîne “s’est engagé à un changement radical dans le programme, tant sur la forme que sur le contenu, avec un changement d’animateur”.

Soulignant “leur respect de la décision de l’ARAV”, les représentants de la chaîne “se sont engagés à prendre en considération les observations et mises en garde qui leur ont été faites”, indique la même source.

“A ce titre, ils ont demandé à l’ARAV de prendre en compte les engagements de la chaîne envers les téléspectateurs ainsi que les considérations financières en tant que ressource principale pour couvrir les salaires, d’autant que les épisodes restant traitent des thèmes liés à la conciliation des proches et réunification des familles”.

Les mêmes responsables “ont assuré, également, que les épisodes restants ont été soumis aux règles professionnelles et éthiques tout en s’engageant à se conformer à la déontologie et à l’éthique au service d’une information constructive, à la hauteur du service public et des aspirations du téléspectateur algérien”, conclut le communiqué.

Envoyer un commentaire