DIA | Le MAE émirati confirme la suspension de visas à plusieurs pays dont l’Algérie
58009
post-template-default,single,single-post,postid-58009,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le MAE émirati confirme la suspension de visas à plusieurs pays dont l’Algérie

DIA- 22 Décembre 2020: Les Emirats arabes unis ont officiellement suspendu l’octroi de visas à une dizaine de pays arabes, africains et asiatiques dont l’Algérie. La raison évoquée est liée à la pandémie du coronavirus (Covid-19).

La décision a été confirmée samedi dernier par le ministre des Affaires étrangères des Emirats arabes unis, Cheikh Abdoullah Ben Zayed, qui s’exprimait lors de la visite de son homologue pakistanais, a rapporté l’agence de presse émiratie.

Selon la même source, le MAE émirati a expliqué que la décision de restriction sur la délivrance de certains visas d’entrée était « temporaire » et due à la situation sanitaire liée à la pandémie de la Covid-19. Cependant, le MAE émirati n’a pas fourni plus de détails.

C’est la première déclaration officielle des Emirats sur cette affaire de suspension des visas pour plusieurs pays. En novembre dernier, les Emirats arabes unis n’avaient pas mentionné les raisons de la suspension de visas.

Le 25 novembre, l’agence britannique rapportait que les Émirats arabes unis ont décidé d’une suspension de la délivrance des visas pour les citoyens de 13 pays dont l’Algérie.

Le lendemain, l’Algérie, par le biais, du ministère des Affaires Etrangères a démentit en déclarant que les informations relayées par certains médias étrangers et des réseaux sociaux, selon lesquelles le nom de l’Algérie figurerait sur un document émanant d’une institution officielle de l’Etat des Emirats Arabes Unis (EAU), en vertu duquel la délivrance de visas d’entrée aux EAU serait suspendue pour certains pays dont l’Algérie ».

« Ces informations sont fausses et dénuées de tout fondement. Les hautes autorités émiraties ont démenti en bloc l’existence d’une quelconque décision concernant les citoyens algériens s’agissant de la mesure d’interdiction d’entrer dans leurs territoires », était-il indiqué dans le communiqué du MAE diffusé par l’agence officielle APS.

Les hautes autorités émiraties avaient, également, affirmé que « le document comprenant le nom de l’Algérie est faux et a été relayé par des parties aux intentions malsaines », avait précisé la même source.