DIA | Le ministre de la jeunesse et des sports soupçonne une ingérence et charge ses prédécesseurs
65319
post-template-default,single,single-post,postid-65319,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le ministre de la jeunesse et des sports soupçonne une ingérence et charge ses prédécesseurs

DIA-16 octobre 2021: Lors de sa récente intervention en marge d’une séance de travail avec les DJS, Le ministre de la jeunesse et des sports, M. Abderrezak Sebgag, n’est pas passé par plusieurs chemins pour pointer du doigt les manœuvres occultes de quelques parties influentes, et qui selon les propos du MJS, tentent par tous les moyens d’instaurer une politique de la terre brûlée et notamment, en ce qui concerne, la préparation des jeux méditerranéens d’Oran. 

En effet, le ministre de la jeunesse et des sports aurait même menacé de formuler un rapport détaillé aux autorités compétentes afin de prendre les mesures nécessaires contre tous ceux qui veulent régler leurs comptes au détriment des intérêts de la nation. Ce dernier soupçonne effectivement, des parties ayant des conflits d’intérêts avec les fédérations sportives tout en incitant les directeurs des DJS pour acheminer la gestion du secteur vers une politique de la terre brûlée.  

Dans ce même sillage, le nouveau patron au bâtiment du 1er Mai, s’est dit très déçu par ses prédécesseurs notamment, à cause de leur stratégie d’impunité, et qui selon la version du MJS, serait à l’origine de la débâcle enregistrée lors des JO de Tokyo dont il estime  « Nous sommes devenus un sujet de rigolade à la suite d’une participation catastrophique aux JO de Tokyo, car il est inadmissible pour une grande nation telle que la nôtre, de revenir avec zéro médaille » a-t-il précisé, et d’ajouter « c’est en effet, la responsabilité de tout le monde, mais en premier lieu, c’est celle du ministère du fait qu’il avait opté pour la stratégie d’impunité provoquant ainsi, un délaissement total et qui ne serait guère toléré sous mon autorité » l’intervenant n’a pas hésité également, de réserver des propos le moins qu’on puisse dire hostiles à ses prédécesseurs tout en affirmant « le peuple ne fait plus confiance à cause des mensonges de quelques anciens ministres qui ne se préoccupaient en réalité, que sur la gestion de leur propre carrière » et de poursuivre, « Aujourd’hui, le citoyen n’a pas besoin des slogans et encore moins des belles expressions sans pour autant lui offrir des résultats concrets, des infrastructures appropriées, et une pratique sportive permanente » a  déclaré le ministre de la jeunesse et sport, M. Abderrezak Sebgag.

0Shares