DIA | Le MSP tiendra son 8e congrès en mars prochain : qui succèdera à Makri ?
71596
post-template-default,single,single-post,postid-71596,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le MSP tiendra son 8e congrès en mars prochain : qui succèdera à Makri ?

DIA-16 janvier 2023: Le président du Mouvement de la Société pour la paix (MSP), Abderrezak Makri a annoncé, samedi à Alger, la tenue du 8e congrès de son parti les 16 et 17 mars prochains.

M. Makri a fait savoir, au terme de la 10e session du Conseil national consultatif du MSP, que le 8e congrès se tiendra les 16 et 17 mars prochains, ajoutant que ce dernier « accorde la priorité aux idées et aux programmes ».

Dans le même contexte, M. Makri a évoqué le rôle des partis dans « le développement de l’action politique et l’édification nationale », étant « un réservoir de pensées et de programmes, mais aussi une école pour former les générations en matière de gestion des affaires publiques ».

S’agissant de l’interaction du MSP avec les différentes parties politiques, M. Makri a réitéré sa disposition à les rencontrer, soulignant que le Mouvement est ouvert à toutes les parties en adéquation avec son ambition d’avoir un rôle au service du pays sur différents plans ».

Par ailleurs, le Conseil national consultatif a affirmé, dans son communiqué final, l’impératif de poursuivre l’action dans le cadre de l’initiative de la « Déclaration d’Alger » pour l’unification des rangs palestiniens, appelant l’ensemble des Etats arabes à « s’acquitter de leur rôle historique pour soutenir la cause palestinienne ».

Ce congrès vise à régler la succession de Abderrezak Makri, ont l’éventualité d’une troisième candidature n’est pas permise par les dispositions des statuts du parti. Des noms de d’éventuels candidats circulent déjà dans les coulisses du parti de Haraket Moudjtamaa Essilm. Il s’agit plus particulièrement l’ancien ministre et ex-président du défunt Front de changement(FC), Abdelmadjid Menasra, et l’actuel vice-président du parti, Abderrazak Achouri.

Envoyer un commentaire

0Shares