DIA | Le président de la FAF cloue le bec à ceux qui souhaitent le départ de Belmadi
69959
post-template-default,single,single-post,postid-69959,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le président de la FAF cloue le bec à ceux qui souhaitent le départ de Belmadi

DIA-07 octobre 2022: Suite à la campagne qui a été menée par certains « experts » et « analystes » contre le sélectionneur national, Djamel Belmadi pour le pousser à la démission, le président de la Fédération algérienne de football (FAF) Djahid Zefizef, a réagi en annonçant avoir trouvé un accord avec Belmadi pour une prolongation de contrat jusqu’au Mondial 2026, dont la phase finale aura lieu aux Etats-Unis, au Canada, et au Mexique.

 » Belmadi sera avec nous jusqu’à la Coupe du monde 2026 d’autant plus qu’il avait décidé de rester à son poste. A cet effet, le problème de sa prolongation de contrat ne se posait pas », a indiqué le président de la FAF sur les ondes de la radio nationale.

Dès que Belmadi a annoncé qu’il allait rester en Algérie, les vieux démons se sont réveillés pour tenter de le descendre en flammes dans l’espoir de le contraindre à la démission ou au départ. Ceux qui veulent la tête de Belmadi ont d’abord exploité l’élimination de l’équipe nationale du Mondial-2022 avant de s’attaquer aux choix du sélectionneur national.

Ces « experts » et « spécialistes » frustrés et jaloux, ont fait montre d’une versatilité insolente dans la mesure où ils ont effacé d’un trait tout ce qu’il a réalisé, notamment la reconstruction d’une équipe nationale, le réhabilitation de joueurs qu’ils avaient critiqués, mais aussi et surtout la CAN remportée par les Verts en 2019 en Egypte. Ces « spécialsites » dans le dénigrement des efforts de Belmadi ont subi une douche froide après que le président de la FAF eut annoncé que Belmadi restera à son poste jusqu’en 2026 ! Un supplice pour ces « analystes » qui se prennent pour « les illuminés du football national ».

Pour rappel, Belmadi a décidé de continuer sa mission à la tête de la sélection algérienne, suite au soutien indéfectible que lui a exprimé le peuple algérien, mais aussi les plus hautes autorités du pays.  Malgré la légitimité populaire dont bénéficie Belmadi, ces « spécialistes » se sont trompés sur le personnage qui est, malheureusement pour eux, un dur à cuire qui est, en plus, aidés par les résultats sur le terrain.

Nassim Fateh

0Shares