DIA | Le Président Tebboune : “Belmadi est un entraîneur que beaucoup de pays nous envient”
60404
post-template-default,single,single-post,postid-60404,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le Président Tebboune : “Belmadi est un entraîneur que beaucoup de pays nous envient”

DIA-04 avril 2021: Le président de la République Abdelmadjid Tebboune, a confirmé avoir reçu le sélectionneur national, Djamel Belamdi pour lequel il n’a pas tari d’éloges.

“Je confirme avoir reçu Belmadi qui est une personne agréable méritant tout le bien et toutes les éloges”, a indiqué le Président Tebboune lors d’une entrevue avec la presse nationale, diffusée dimanche soir par les chaînes TV nationales.

Il a précisé “avoir discuté à bâton rompu avec Belmadi qui a su remonter le moral des Algériens” à la faveur des résultats réalisés par l’équipe nationale de football, qui est championne d’Afrique en titre.

Le chef de l’Etat a mis l’accent sur les résultats réalisés par Belmadi et a révélé avoir discuté avec lui de tout, c’est-à-dire du football mais aussi de sa ville natale, Mostaganem et même du chanteur Cheikh Djilali Ain Tadles. C’est dire que le Président et le sélectionneur national ont évoqué tous les sujets.

En confirmant avoir reçu Belmadi, le Président Tebboune l’aura rassuré à la veille de la tenue de l’AG ordinaire de la FAF qui verra le départ du président Kheireddine Zetchi  et l’arrivée d’un nouveau président de la fédération.

Il faut aussi relever que le président de la République n’a, à aucun moment, évoqué le président de la FAF et l’a joliment ignoré, sachant que Zetchi a été imposé par l’ancien Pouvoir lors d’une élection qui s’était déroulée à huis clos.

La déclaration du Président Tebboune confirme de manière définitive le départ de Zetchi et l’arrivée d’un nouveau président de la FAF qui aura pour première mission de protéger l’équipe nationale et de mettre à la disposition de Belmadi tous les moyens nécessaires afin de poursuivre sa mission à la tête de la sélection nationale.

En somme, il s’agit de la deuxième gifle pour Zetchi qui n’avait pas été convié à la cérémonie organisée par la présidence de la République en l’honneur de l’équipe nationale suite à sa consécration à la CAN-2019. Zetchi n’avait pas reçu la médaille de l’Ordre de mérite, décernée par la présidence  de la République aux joueurs et aux membres du staff technique. Il aurait dû quitter la table après cette “omission volontaire” de la part de la présidence de la République.

Nassim Fateh

1 Comment

  • Mellah hocine
    5 avril 2021 11:29

    L’art de personnaliser les institutions de l’état . En quoi un président peut il se mêler de la personne de Zetchi ou de Belmadi ? Il y a des milliers de Zetchi et de Belmadi , non seulement en football mais dans tous les domaines.
    La FAF ne doit pas seulement protéger l EN , mais le football algérien dans sa globalité.
    Que reste t il de l aspiration de ces jeunes joueurs du championnat si l’EN leur est fermée ? Car dette politique , aussi bien de Zetchi et de Belmadi ne permet pas l’éclosion de jeunes joueurs locaux .
    Pourquoi ne pas attribuer le ballon d’or algérien aux seuls joueurs du championnat Algérien ?

Envoyer un commentaire