DIA | Le président Tebboune instruit le Premier ministre de durcir les mesures de confinement durant l’Aid el fitr
51453
post-template-default,single,single-post,postid-51453,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le président Tebboune instruit le Premier ministre de durcir les mesures de confinement durant l’Aid el fitr

Spread the love
DIA-18 mai 2020: Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a instruit le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, de prendre des mesures à même de durcir le confinement durant les deux jours de l’Aid El Fitr. Ainsi,à défaut d’aller vers un confinement total, des mesures allant dans le sens de rétrécir les horaires du confinement partiel devrait être prises.

Le Président Tebboune a ainsi instruit  Abdelaziz Djerad de l’examen des mesures complémentaires au confinement sanitaire, à l’occasion de l’Aid El Fitr, tant en ce qui concerne la durée horaire du confinement que la garantie des masques, les déplacements entre wilayas et la visite des cimetières, indique un communiqué de la présidence de la République.

Cette instruction a été donnée au Premier ministre lors de la réunion présidée par le chef de l’Etat ce lundi avec les membres du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (Covid-19).

Les Algériens ont pour habitude d’échanger les visites et de se déplacer aux cimetières lors de la fête de l’Aid ce qui encourage le contact entre les gens, d’où le risque de voir l’épidémie repartir de plus belle.

Pour rappel, le Comité scientifique et le ministre de la Santé avaient recommandé un confinement total et général au niveau national durant les deux jours de l’Aid afin d’éviter une nouvelle propagation de l’épidémie du coronavirus.  

“Lors de cette rencontre, le Président Tebboune a écouté les membres du Comité dans leurs avis sur les efforts consentis pour lutter contre la propagation de Coronavirus et sur les voies et moyens de leur renforcement jusqu’à l’éradication définitive de cette pandémie.

Les intervenants ont unanimement souligné que le port du masque est tout aussi efficace que le confinement sanitaire, d’où l’impératif de rendre son port obligatoire pour tous.

Après un large débat pour l’évaluation des activités du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), depuis son installation le 23 mars dernier, et l’examen des voies optimales pour une meilleure maitrise de la lutte contre la pandémie, le Président de la République a instruit le Premier ministre de l’examen des mesures complémentaires au confinement sanitaire, à l’occasion de l’Aid El Fitr, tant en ce qui concerne la durée horaire du confinement que la garantie des masques, les déplacement entre wilayas et la visite des cimetières, précise le communiqué de la présidence de la République.

Amir Hani