DIA | Le Président Tebboune nomme Brahim Djamel Kessali au poste de ministre des Finances
67842
post-template-default,single,single-post,postid-67842,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le Président Tebboune nomme Brahim Djamel Kessali au poste de ministre des Finances

DIA-15 juillet 2022: Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a signé, jeudi, un décret présidentiel portant nomination de M. Brahim Djamel Kessali, au poste de ministre des Finances, indique un communiqué de la Présidence de la République.

« En vertu des dispositions de la Constitution, notamment en ses articles 91 (alinéa 7) et 104, le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a signé un décret présidentiel portant nomination de M. Brahim Djamel Kessali, au poste de ministre des Finances », lit-t-on dans le communiqué. 

Qui est Brahim Djamel Kassali ? 

Né le 11 novembre 1954 à Paris, Brahim Djamel Kassali,  a été chargé d’assurer l’intérim du ministère des Finances, également SG au sein du même ministère, a été nommé ce jeudi, par le président de la République au poste du premier responsable du secteur.

Après avoir obtenu son CEP, son BEPC et son Baccalauréat à Paris, Kassali rentra à Alger, désormais indépendante, où il poursuivit ses études universitaires et obtint une licence en sciences financières en 1977 à l’université d’Alger.

Juste après avoir accomplis son devoir de service national, et  afin d’acquérir des connaissances plus vastes à mettre au service de son pays, il regagna Paris où il décrocha un diplôme auprès de l’Institut International d’Administration Publique en 1994 (privatisation et modernisation du secteur public en économie de marché), avant de gagner le Canada pour y obtenir, une année plus tard, en 1995, un diplôme en Organisation du Marché des Capitaux auprès de l’Institut des Services Financiers Internationaux de Montréal.

Il faut dire qu’avant ces voyages de perfectionnement et d’acquisition du savoir en France et au Canada, Brahim Djamel Kassali a déjà rejoint l’administration financière de l’Algérie en 1980 où il occupa le poste d’inspecteur principal du trésor, du crédit et des assurances (ministère des finances) jusqu’en 1983.

Il reste toujours au ministère des finances où il occupe de 1984 à 1986 le poste chef du bureau de la règlementation bancaire à la direction générale du Trésor, du crédit et des assurances, puis, entre 1987 et 1989, il est promu sous-directeur des crédits auprès de la même direction.

De 1990 à 1991, Djamel Kassali est sous-directeur des opérations budgétaires à la direction de l’Administration et des moyens auprès du ministère de l’économie, ensuite de novembre 1991 à mars 1995, il est chef de division des activités financières auprès de la direction générale du Trésor (ministère de l’économie), d’avril 1995 à mai 2003, il occupe le poste de Directeur des emprunts et engagements de l’Etat au ministère des finances.

Grâce aux compétences acquises et au sérieux dont il a fait preuve, tout en montant la hiérarchie des postes par sa seule valeur et sa seule volonté, il est nommé Directeur Général du Trésor par intérim, poste qu’il occupe de juin 2003 à juin 2005, pour être nommé, à partir de septembre 2005, et jusqu’à mai 2020, Président-Directeur Général de la CAAR.

Djamel Kassali, SG du ministère des Finances, depuis le  02 juin 2020, est nommé, ce jour, ministre des Finances où il aura à accomplir une mission de grande importance au sein d’une institution où il a toujours travaillé et qu’il connait à fond, ce qui lui permettra d’apporter le plus nécessaire à une gestion digne de l’Algérie nouvelle voulue par le président de la république et tous ceux en qui il a mis sa confiance.

Quoi de plus naturel donc qu’il soit choisi pour occuper un poste clé dans une institution stratégique qui nécessite des qualités professionnelles de grandes qualités et cet amour de la patrie qui fait faire des miracles ?

Envoyer un commentaire

0Shares