DIA | Le Président Tebboune ordonne la révision du cahier des charges de l’importation de véhicules
65665
post-template-default,single,single-post,postid-65665,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le Président Tebboune ordonne la révision du cahier des charges de l’importation de véhicules

DIA-06 décembre 2021: L’Algérie s’apprête à boucler sa deuxième année sans importation du moindre véhicule. Les ministres de l’Industrie qui se sont succédé sur ce département n’ont pas réussi à élaborer un cahier des charges qui permet à des concessionnaires d’importer des véhicules.  Depuis 2019, on annonce que le cahier des charges est ficelé et que l’importation des véhicules sera lancée incessamment. Il en est rien car depuis lors, il n(y a eu que des annonces sans qu’il y ait application ou suivi.

Pendant ce temps, le marché des véhicules d’occasion flambe car en l’absence de l’importation, ce sont les véhicules d’occasion qui voient leur prix s’envoler.  

A cet effet, le président de la République a ordonné, ce dimanche lors de la réunion du Conseil des ministres, la révision “immédiate” du cahier des charges fixant les conditions d’importation des véhicules et l’accélération de l’annonce des concessionnaires agréés.

Il a insisté sur l’impératif de fournir un réseau de services après-vente, au niveau régional et dans les grandes villes, en tant que condition pour accepter les dossiers des concessionnaires.

Le Chef de l’Etat a rappelé, dans ce sens, que la loi n’interdisait pas l’importation individuelle des voitures.

Pour rappel, le Président et l’ex- Premier ministre avaient déjà insisté sur la finalisation de ce cahier des charges. Cela laisse supposer que des concessionnaires, habitués à importer des véhicules et à les revendre à des prix exorbitants, tentent d’obtenir des agréments, alors que les dispositions du nouveau cahier des charges les ont exclus des cette activités qui drainent un argent fou !

Mohamed Nassim

Envoyer un commentaire

0Shares