DIA | Le président Tebboune reçoit le MAE français Le Drian
67013
post-template-default,single,single-post,postid-67013,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Le président Tebboune reçoit le MAE français Le Drian

DIA-14 avril 2022: Le Ministre des Affaires Étrangères de la République française, Jean-Yves Le Drian, a été reçu à Alger ce mercredi soir par le président de la République Abdelmadjid Tebboune. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre des relations bilatérales entre Alger et Paris ainsi que les crises internationales et régionales actuelles. La rencontre s’est déroulée en présence du Ministre des affaires étrangères Ramtane Lamamra.  

Il convient de rappeler que le Ministre Jean-Yves Le Drian avait effectué une visite en Algérie en décembre dernier au cours de laquelle il avait rencontré le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et son homologue, le Chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra.

Le 8 décembre dernier, le diplomate français avait espéré que « le dialogue entamé allait contribuer à la relance des relations entre l’Algérie et la France », expliquant que sa visite « avait un double objectif », à savoir « renouer une relation de confiance entre les deux pays, marquée par le respect de la souveraineté de chacun, et regarder vers l’avenir pour travailler sur la relance du partenariat ».

Cette visite intervient également au lendemain des résultats du 1er tour de la Présidentielle française, qui avait propulsé le président Macron au second tour face à la cheffe de l’extrême droite Marine Le Pen.   

1 Comment

  • Mellah hocine
    14 avril 2022 14:21

    La crise ukrainienne fait tourner la tête à tous les responsables européens pour un regard d’intérêts vers l’Algérie.
    L’Algérie qui a été par le passé un pays infrequentable est devenue un proche ami par ses hydrocarburss. Et maintenant que les sanctions prises contre la Russie leur retombent sur la tête , ces européens cherchent à sauver ce qui peut l’être, car la crise , sous toutes ses formes , frappe aux portes de cet espace avec un manque flagrant de céréale et de gaz.
    Dans la même situation , l’Iran, aussi infrequentable, se fait proposer une levée partielle de sanctions contre une livraison de gaz , mais les Iraniens sont inflexibles car ils exigent la levée totale de ces sanctions .
    Après l’Italie, c’est la France qui vient pointer son nez pour probablement les mêmes intérêts. A nous de jouer notre propre jeu sans tomber dans leur piège.

Envoyer un commentaire

0Shares