DIA | Législatives : le FLN se régénère et conduira des alliances pour une action solidaire du futur gouvernement
62121
post-template-default,single,single-post,postid-62121,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Législatives : le FLN se régénère et conduira des alliances pour une action solidaire du futur gouvernement

DIA-16 juin 2021: Les partis politiques dont les députés viennent d’être élus à l’Assemblée populaire nationale (APN) sont dans l’obligation d’aller vers des alliances et des coalitions en vue de constituer un gouvernement homogène. Il s’agit sans nul doute d’un gouvernement qui va appliquer le programme présidentiel puisqu’il n’y a pas de majorité au sein de la nouvelle APN.

En ce sens, l’action du futur gouvernement doit être solidaire pour éviter toutes crises ou mésentente entre ministres. Les alliances au sein de la future APN et du gouvernement se précise et sera conduite par le FLN qui est arrivé en tête avec 105 voix. Le FLN, comme dans l’ancien Pouvoir, sera leader et conduira les alliances. 

A l’évidence la première alliance qui se dessine c’est FLN-RND, deux partis issus de la même famille, sachant que c’est le FLN qui avait donné naissance au RND en 1997. A ces deux partis qui ont toujours été au Pouvoir et qui le resteront, s’allieront les Indépendants. Ces derniers sont toujours alliés avec les partis majoritaires au Parlement, comme le FLN ou le RND. Cette fois-ci également, les Indépendants seront dans l’obligation de s’allier au FLN et au RND.

Ainsi, le FLN (105 sièges) et les Indépendants (78)  à eux-seuls peuvent constituer une majorité à l’APN. Si le RND se joint à l’alliance FLN-Indépendants, la majorité sera absolue voire dépassée. Il ne faut pas oublier le Front El Moustakbel (48 sièges) dont le président est un ancien secrétaire général de l’UNJA, une organisation dépendant du FLN !

En ce sens, le MSP (64 voix) sera dans l’obligation de suivre cette majorité, sachant que même s’il s’allie avec les autres partis islamistes comme El Bina (40 voix) de Bengrina (un ancien du MSP), ils ne peuvent pas constituer une majorité.

En somme, le grand gagnant de ces législatives c’est bien le FLN qui n’ira pas au musée, mais qui se régénère par le biais de ses anciens cadres ou militants qui ont créé des partis ou devenus des indépendants.

Amir Hani

0Shares