DIA | Les déclarations “irresponsables” de Moncef Marzouki sur l’Algérie n’engagent pas l’Etat tunisien, selon le MAE de ce pays
59297
post-template-default,single,single-post,postid-59297,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les déclarations “irresponsables” de Moncef Marzouki sur l’Algérie n’engagent pas l’Etat tunisien, selon le MAE de ce pays

DIA-02 février 2021: Le ministère tunisien des Affaires étrangères, de la Migration et des Tunisiens à l’étranger a exprime son “profond étonnement face aux déclarations attentatoires à l’Algérie, “pays frère”, soulignant que de telles “attitudes irresponsables n’engagent que leurs auteurs, et nullement l’Etat tunisien”.

Le ministère a publié un communiqué sur sa page Facebook, dans lequel il a exprimé son “profond étonnement face aux déclarations attentatoires à l’Algérie, pays frère”, réitérant son “rejet catégorique de toutes tentatives désespérées tendant de porter atteinte à la force et à la profondeur des liens fraternels et des relations stratégiques entre la Tunisie et l’Algérie.”

En réponse aux déclarations de l’ancien président tunisien, Moncef Marzouki, dans lesquelles il accuse l’Algérie d'”immixtion dans les affaires tunisiennes” durant les événements du prétendu “printemps arabe”, le ministère tunisien a affirmé que de telles “attitudes irresponsables n’engagent que leurs auteurs, et nullement l’Etat tunisien”.

“Ces déclarations n’entameront, en rien, les relations tuniso-algériennes exceptionnelles qui ne cessent d’enregistrer un développement remarquable, grâce à la volonté sincère des dirigeants des deux pays de renforcer la coordination, la concertation ainsi que la foi commune en les valeurs de fraternité, de solidarité et e communauté du destin pour le mieux des intérêts des deux peuples frères”, a soutenu le MAE tunisien.

Le président du Mouvement tunisien Ennahdha, Rached Ghannouchi avait affirmé, plus tôt dans la journée, qu'”il ne tolèrera aucune atteinte à la relation stratégique liant les deux pays frères, la Tunisie et l’Algérie”.

“Notre relation avec l’Algérie est à l’avant-garde des relations internationales et régionales, étant une relation stratégique, et nous sommes reconnaissants vis-à-vis de nos frères algériens, Etat et peuple, pour avoir été aux côtés des Tunisiens dans les moments difficiles”, a-t-il soutenu.

2 Comments

  • Nadri
    3 février 2021 11:26

    Poor Algeria, a country unloved by certain citizens who adore France and certain Arab countries, valets of the Israeli-Yankee duo. But all their bawling only reinforces the strength of Algeria. The imperialism embodied by France could not bend our people; it is not today that the vile national and foreign neo hakis are going to shake the Algeria Titan.

  • كريم
    4 février 2021 11:41

    إن اكرمت الكريم ملكته و ان اكرمت اللاءم تمرد . هذا حال انسانة نفسه رئيس لدولة و اخد هذا اللقب بدون ان ينتخب

Envoyer un commentaire