DIA | L’ex ministre des PTIC Houda Faraoun placée sous mandat dépôt
57575
post-template-default,single,single-post,postid-57575,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’ex ministre des PTIC Houda Faraoun placée sous mandat dépôt

DIA-08 décembre 2020: La chambre d’accusation près la Cour d’Alger (Ruisseau) a émis ce mardi un mandat de dépôt contre l’ancienne ministre des Postes et Télécommunications (PTIC), Imane Houda Feraoun, rapportent certaines sources proches du dossier.

La semaine dernière, Houda Feraoun avait échappé à la prison (liberté provisoire) et a été placée sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction près de pôle spécialisé de tribunal de Sidi M’Hamed. 

L’ancienne ministre des Postes et Télécommunications (PTIC) serait impliquée dans le dossier des frères Kouninef, notamment dans le contrat Mobilink, pour avoir facilité la conclusion de plusieurs contrats des entreprises des frères Kouninef ou de leurs alliés étrangers dans le secteur des télécommunications. .

L’enquête diligentée a ainsi révélé de grosses anomalies dans l’application des clauses qui concernent la convention de raccordement des fameuses cabines téléphoniques Horia (propriété de Mobilink), au réseau Algérie Télécom, avait rapporté le Soir d’Algérie. L’affaire concerne, le dossier Algérie Télécom (AT), dans laquelle sont accusés, Faraoun Houda-Imane, ex-ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, et d’autres coaccusés pour «infractions aux dispositions législatives et réglementaires, par l’octroi d’indus avantages à autrui lors de la passation de marchés publics, dilapidation de deniers publics et abus de fonction».

Amir Hani 

 

0Shares