DIA | L’installation d’une statue du roi amazigh Chachnak fait polémique sur les réseaux sociaux
58752
post-template-default,single,single-post,postid-58752,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

L’installation d’une statue du roi amazigh Chachnak fait polémique sur les réseaux sociaux

DIA-11 janvier 2021: Une statue à l’effigie du pharaon d’origine berbère Chachnaq qui a été érigée ce dimanche 10 janvier 2020 au centre-ville de Tizi Ouzou, fait polémique sur les réseaux sociaux. 
Cette statue rend hommage à ce légendaire et historique pharaon amazigh et se joint ainsi aux nombreuses festivités qui seront animées à travers toute la Kabylie et Tamazgha pour célébrer Yennayer.
Cette oeuvre pharaonique de 5 mètres de hauteur, a été sculptée par de jeunes artistes de l’école des  beaux arts d’Azzazga : Hamid Ferdi et Samir Salmi. Elle a été installée à proximité du musée de la ville des genêts et sera inaugurée par les élus locaux à l’occasion de Yennayer ce mardi.
Sur la toile algérienne, beaucoup d’internautes, notamment les islamo-conservateurs ont réagi d’une manière violente et honteuse à cette initiative culturelle séculaire, accusant les initiateurs d’impies et de non musulmans. Certains qui ne connaissent pas l’histoire berbère, accusent les initiateurs de faire la promotion de l’histoire égyptienne des pharaons.  Pour rappel, le roi Chachnak, est un pharaon d’Egypte, il y a de cela 950 ans avant Jésus Christ. Chachnak avait détrôné le pharaon Ramsès II à Iwa. Il avait fondé sa capitale à Tanis ville du Delta du Nil. (Portant actuellement le nom de San El Hadjer). C’est à partir de la date de son intronisation, qui est identifiée le 12 janvier, que fut célébrée Yennayer, le début de l’année amazigh et considérée comme une fête païenne, qui est également associée à un fait d’arme historique, qui est l’intronisation d’un Amazigh à la tête de l’Egypte antique.  

Amel Bouchaib 

12 Comments

  • anis
    11 janvier 2021 17:27

    oui c un egyptien ….c pas un kabyle …il est mort pour la terre d egypte ………..au lieu de mettre une statue de amirouche ou fadhma nsoumer ils mettent un egyptien en plein centre de tizi ….kel honte ……..des frustrer d identite ….demain ca sera peut etre un italien ou un juif ……..vous chercher koi en kabylie au juste.

    • ahmed
      12 janvier 2021 0:49

      Il y a un proverbe qui dit “الناس لتيى بالناس و القط لاتي بعضام الراس”

  • Medfer
    11 janvier 2021 19:19

    Bravo à nos jeunes artistes très beau travail je souhaite le meilleur au peuple amazigh assegwes amegaz …

  • Didou
    11 janvier 2021 19:41

    Faire et laisser dire.. Ils ont importé la tenue afghane la barbe islamiste le terrorisme l l’incivisme la langue Arabe personne n a rien dit.
    Pour une stelle de shashnaq le légendaire ils ne sont pas contents tant mieux pour nous on a tapé au bon endroit.

  • Zfegrt
    11 janvier 2021 19:53

    Ta bien raison .mec ,et pourtant je suis kabyle …

  • Dahmani
    11 janvier 2021 20:47

    Comment vous dite qu’il se date de 950 ans avant Jésus, alors que la date de 12 janvier et ” janvier” en particulier n’existait pas .
    Vous trouvez pas que ce que vous dite et vide et éventuellement sans consept

  • Harmani Lyes
    11 janvier 2021 22:48

    Il n’a jamais détrôné Ramsès II, oui il est d’origine berbère mais il a grandit en Égypte et a combattu pour l’Égypte il n’a aucune relation avec l’histoire berbère ni avec yennayer. Nous devrions érigé une statut de jugurtha qui lui a un passé historique un roi berbère dans toute sa splendeur qui a combattu Rome pendant 7 ans.
    Vous devriez vérifié vous source merci avant de faire un article et arrête de faussé l’histoire.

  • aimad
    11 janvier 2021 23:46

    En cherche tout et n’importe quoi qui ferait chier les Arabes dans l’Afrique du Nord, nous on sait qui nous sommes, et vous vous savez qui vous êtes,
    vous êtes le déchet de l’histoire vous n’êtes ni des notre, ni de leurs..
    et vous vous réfugier dans une religion qui ne vous appartient même pas

  • zohir
    12 janvier 2021 1:44

    L”usurpation en toutes choses.Un jour,la planete terre sera dénommée “amazighie”?.Au fait,c’est quoi un amzigh ???.Arrêtez d’usurper tout,la révolution,le hirak,la démocratie,la terre,la nation,…

  • OUAMAR
    12 janvier 2021 21:51

    Sheshonq Ier
    Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Sheshonq.
    Sheshonq Ier
    Image illustrative de l’article Sheshonq Ier
    Gravure d’un relief de Sheshonq Ier trouvé à Karnak.
    Période Troisième Période intermédiaire
    Dynastie XXIIe dynastie
    Fonction Pharaon
    Prédécesseur Psousennès II
    Dates de fonction -945 à -924 (selon Manéthon)
    Successeur Osorkon Ier
    Famille
    Grand-père paternel Sheshonq, Grand Chef des Mâ
    Grand-mère paternelle Mehtenvreskhet
    Père Nimlot
    Mère Tanetsepeh
    Conjoint Karoma Ire
    Enfant(s) Osorkon Ier
    Deuxième conjoint Pentreshmès
    Enfants avec le 2e conjoint Nimlot Ier
    Troisième conjoint ?
    Enfants avec le 3e conjoint ♂ Ioupout
    ♀ Tashepenbastet
    Fratrie ♂ Mehtenoueskhet
    modifier Consultez la documentation du modèle
    Sheshonq Ier1 est un pharaon égyptien, issu de la tribu berbère à l’est de l’Algérie actuelle, à Oussalit (plaine des Rois) anciennement « Makumidas » à l’époque romaine.

    Il est appelé Sesonchôsis2 par Manéthon, qui lui compte vingt et un ans de règne. La grande majorité des égyptologues situent celui-ci entre -945 et -924, bien que cette durée ait récemment été revue à la baisse de quelques années, de -943 à -922, par quelques spécialistes dont Erik Hornung et Rolf Krauss, car Sheshonq Ier aurait vécu pendant deux à trois ans après sa campagne réussie en Canaan, traditionnellement datée comme s’étant achevée en -925. Il serait le Sesaq ou Shishak (שִׁישַׁק) de la Bible hébraïque, et ses exploits sont gravés sur le portail Bubastite, à Karnak.

    Fondateur de la XXIIe dynastie, il monte sur le trône et devient pharaon en Égypte. Avant d’envahir la Palestine, il réunifie l’Égypte. À Jérusalem, il s’empare de l’or et des trésors du temple de Salomon (évènement cité dans la Bible)3

  • MOUH
    12 janvier 2021 23:36

    Hé !! ça y est vous avez déjà oublié Le Grand Amirouche qui faisait trembler les officiers français et leur soldatesque apeurée ainsi que les harkis.
    J’aurai été fier de voir la statue de Abbane ou de Ben Boulaid ou d’un homme valeureux que comptait l’Algérie par milliers.
    Mais je pense que cela ressemble bien à une manipulation ou pire encore à une provocation de la part de ceux qui veulent effacer à jamais les grands noms de la lutte héroïque de tout un peuple courageux.
    Chachnaq était un pharaon qui défendait le royaume des pharaons égyptiens.
    Pourquoi avoir oublié, sciemment ou par ignorance, La Kahina ou Youghourta, et mis en avant un égyptien dont on n’est même pas sûr de ses origines berbères. Heureusement que l’ignorance n’est pas une maladie contagieuse !! Heureusement.
    Alors ma question est la suivante : Où sont passé les vrais hommes (pas les suivistes) qui doivent défendre l’histoire authentique et s’opposer aux histoires à dormir debout d’un soit disant pharaon-berbère.
    Quelle mascarade vit notre pays et notre région qui a vu naître Amirouche et Ait Ahmed.
    Quel Dommage !!! quel gâchis !!! Et ils sont peu fiers de leur trouvaille qui ne vaut pas une chandelle.

  • Arezki HAMOUDI
    16 janvier 2021 16:26

    Une statue à l’effigie de Chachnaq à Tizi Ouzou
    La statue de Chachnaq révélée au publique en ce premier jour de Yennayer 2971 à Tizi Ouzou a susciter un formidable engouement, et curiosité du reste attendue de la part de la population notamment des jeunes qui tiennent à se réapproprier leur histoire …

    Une chose est sure, si les Imazighenes existent, c’est qu’ils ont eu des ancêtres dont ils sont génétiquement issus. Leurs aïeux ont donc vécu et sécrété leur propre civilisation. Le tout est de la retrouvée… L’effigie de cet Aguelid Amazight on est une, son objectif est de ranimer des faits ayants déjà existé mais qui se sont perdus dans les annales, ou que l’on a fait disparaitre pour priver tout un peuple de ses références matérielle et humaines.

    Un peuple qui ne connait ni ses origines, ni son passé, ignore tout de ses racines. Cette ignorance a pour conséquence de s’en remettre aux dire de n’importe quel aventurier, débitant n’importe quel racontar, pour abuser n’importe quel crédule. Tout individu réduit à cet état est un marginal facile à exploiter, et à manipuler. Le fait est que ce quidam ignore sa véritable identité. Il ne peut se prévaloir d’aucune prétention, ni droit à ce qui pourrait lui appartenir, ou lui revenir par dévolution naturel.

    Aujourd’hui, le but est simple, reconstituer les pages déchirées de cette histoire travestie afin de lui rendre force et rigueur dans sa nature originelle …
    Ce sera là, une véritable résurrection .

    Arezki HAMOUDI

Envoyer un commentaire

0Shares