DIA | Médias : libération de trois personnes dont l’ex-correspondant de France 24
53339
post-template-default,single,single-post,postid-53339,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Médias : libération de trois personnes dont l’ex-correspondant de France 24

DIA-29 juillet 2020: Trois des quatre individus arrêtés, qui étaient poursuivis en justice pour exercice d’activités médiatiques “illégales” et “perception de fonds de l’étranger en violation de la législation nationale en vigueur”, ont été libérés mercredi, a indiqué une source judiciaire, citée par l’APS.

Il s’agit notamment de l’ancien correspondant de France 24, Moncef Ait Kaci et du producteur, Ramdane Rahmouni, qui était chargé des couvertures 

Ces prévenus avaient comparu devant le juge d’instruction près le Tribunal de Bir Mourad Rais (Alger) qui a ordonné la mise sous mandat de dépôt de trois d’entre eux. Toutefois, après l’appel introduit par les accusés, la Chambre d’accusation près la Cour d’Alger a ordonné leur libération.

Les chefs d’accusation retenus contre eux sont “perception de fonds occultes en provenance de l’étranger”, “perception de fonds d’une entreprise de communication étrangère ainsi que l’exploitation d’un matériel audiovisuel sans autorisation”.

En fait, les prévenus exerçaient sans autorisation ou accréditation délivrée par les autorités algériennes. En ce sens, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, avait présidé mardi une cérémonie au cours de laquelle il a remis des accréditations à des correspondants de différents médias étrangers exerçant en Algérie.  

Amel Bouchaib                                                                   

0Shares