DIA | Melanchon critique la position d’Emmanuel Macron sur le gaz algérien (Vidéo)
68963
post-template-default,single,single-post,postid-68963,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Melanchon critique la position d’Emmanuel Macron sur le gaz algérien (Vidéo)

DIA-27 août 2022: Le candidat à l’élection présidentielle française, Jean-Luc Mélenchon a saisi la que le président français Emmanuel Macron effectue en Algérie railler ce déplacement face aux enjeux énergétiques que la France et l’Europe connaissent. Si le chef de l’État a rappelé vendredi le «faible poids du gaz dans le mix énergétique» français et les minces importations algériennes, le leader insoumis, lui, tance le positionnement d’Emmanuel Macron. «Les Italiens, eux, ils ont écouté Mélenchon. Donc, ils sont allés là-bas. Ils ont discuté avec les Algériens et ils ont acheté du gaz» avant d’ajouter «Et maintenant le gaz, il est où s’il vous plaît ? Il y en a encore assez pour qu’on en ait ? Non, voilà !», charge l’ancien candidat à l’élection présidentielle. Pour Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron «nous a fait perdre du temps parce que fondamentalement, il a une mentalité dominatrice. Alors, ou il s’excuse d’avoir dominé ou il recommence à dominer.»

Dans son intervention, Jean-Luc Mélenchon revient aussi sur une visite du premier ministre italien en Algérie, et de discussions entre les deux pays sur le gaz. Un accord signé en avril a permis au pays de réduire sa dépendance au gaz russe. Emmanuel Macron arrive trop tard, selon le leader insoumis.

Amel Bouchaib 

1 Comment

  • Mellah hocine
    28 août 2022 17:30

    Monsieur Melonchon doit comprendre que l’Algérie n’est pas une vache à traire . Que le premier ministre italien vienne en premier , le problème n’est pas là et même si c’est Macron qui est venu en premier il n’aura pas ce que Dragui a pu avoir. L’Italie est un partenaire crédible et fiable sans avoir cet esprit de …colonisateur.
    L’Algérie dispose juste assez de gaz pour sa consommation interne et le reste vers l’exportation , alors lui demander de se substituer à la Russie , c’est loin d’être le cas.
    Monsieur Melonchon n’a pas bien saisi le sens des relations algero-françaises , il doit vraiment se mettre à jour , auquel cas sa politique politicienne doit changer de sens.

Envoyer un commentaire

0Shares