DIA | Mimouni : “L’Algérie pour la promotion de la paix et la stabilité dans le monde”
64668
post-template-default,single,single-post,postid-64668,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Mimouni : “L’Algérie pour la promotion de la paix et la stabilité dans le monde”

Spread the love

DIA-09 septembre 2021: Le Représentant permanent de l’Algérie auprès de l’ONU, l’ambassadeur Sofiane Mimouni, a réaffirmé mardi à New York, l’engagement et le rôle de l’Algérie dans la promotion de la paix et de la stabilité aux niveaux continental et mondial, considérées comme principes cardinaux de la politique étrangère algérienne.

A l’occasion du Forum annuel de haut niveau sur la Culture de la paix, dans le cadre de la mise en œuvre de la Déclaration et du Plan d’action des

Nations unies, l’Ambassadeur Sofiane Mimouni, a mis en exergue le concept de Paix en tant que principe ancré et enraciné dans la Charte de l’ONU.

Dans son allocution à l’occasion de ce Forum, le diplomate a souligné ” le rôle de l’Algérie dans la promotion de la paix et de la stabilité aux niveaux continental et mondial, mais aussi son rôle en tant que carrefour des civilisations, qui a toujours été attachée à la promotion de la culture de la paix et du dialogue au sein des sociétés et des Nations”, mettant en évidence la nécessité de promouvoir la paix pour continuer à guider l’action de la communauté internationale.

M.Mimouni a rappelé que l’Algérie ” demeurait une référence dans la promotion du dialogue de respect entre les Nations et un pays exportateur de paix et de stabilité, qui place ces concepts en tant que principes cardinaux de la politique étrangère algérienne”.

Il a expliqué que c’est dans ce cadre que l’Algérie qui continue de renforcer sa coopération avec les pays de son voisinage en particulier les pays du Sahel, a entrepris une médiation au Mali ayant abouti à la signature de l’Accord de paix et de réconciliation nationale, et poursuit également ses efforts de promotion du dialogue inter-libyen, en vue d’ouvrir la voie à un règlement pacifique des conflits dans la région. 

L’ambassadeur a cité, à ce titre, l’initiative de l’Algérie au sein de l’ONU, permettant la proclamation du 16 mai “Journée internationale du vivre ensemble en paix”, visant à promouvoir le vivre ensemble dans la paix, la tolérance, la coexistence pacifique, la compréhension et le respect mutuel.  

Il a relevé la dynamique démocratique qui s’est renforcée pour ancrer les valeurs intrinsèques du vivre ensemble, en consolidant l’Etat de droit, le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales, et en soutenant la promotion des droits et de la condition de la femme et en préservant la cohésion de la société algérienne.  

M.Mimouni a réaffirmé l’attachement de l’Algérie à la coopération et à la solidarité internationales, qui sont plus que jamais requis, au moment où le monde fait face à des défis multiformes parmi lesquels figurent la pandémie du Covid-19, les inégalités, la pauvreté, le discours de haine, le racisme et l’extrémisme violent, rappelant toutefois, que cette pandémie avait révélé l’importance de promouvoir davantage la culture de la paix comme moyen d’assurer la cohésion au sein des sociétés et la coexistence pacifique en vue de permettre, entre autres, la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Plaidant en faveur d’un multilatéralisme renforcé, à travers notamment une coopération internationale efficace et des partenariats multilatéraux, M. Mimouni a insisté sur la nécessité d’une action concrète de tous les Etats et autres parties prenantes en vue de réaliser la culture de la paix en s’attaquant aux causes profondes des conflits, y compris à travers la décolonisation et la lutte contre l’extrémisme violent, l’éradication de la pauvreté et la promotion de la bonne gouvernance et de l’Etat de droit.  

“Au moment où le monde s’efforce de se reconstruire après la pandémie de Covid-19, de réformer les Nations unies et de mettre en œuvre l’agenda 2030, la communauté internationale est appelée à jeter les bases d’une paix durable centrée sur les peuples en s’appuyant sur une approche holistique de la consolidation de la paix”, a conclu l’ambassadeur d’Algérie à l’ONU.