DIA | Mostaganem : deux tentatives de migration clandestine avortées
65358
post-template-default,single,single-post,postid-65358,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Mostaganem : deux tentatives de migration clandestine avortées

DIA-19 octobre 2021: Les services es de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Mostaganem ont fait avorter deux tentatives d’émigration clandestine par mer à partir de la plage de Sidi Medjdoub, au nord de la ville de Mostaganem, a-t-on appris lundi auprès de ce corps de sécurité.

L’opération a eu lieu suite à un appel téléphonique faisant état d’un mouvement suspect au niveau de la plage de Sidi Medjdoub, au nord de la ville de Mostaganem, a indiqué à l’APS le chef de section de lutte contre le trafic de migrants par intérim, le lieutenant de police Larbi Ould Charef.

Les policiers se sont déplacés sur les lieux pour découvrir deux embarcations de pêche, dotées de deux moteurs d’une puissance de 40 chevaux, dans lesquelles se trouvaient huit jerricans de carburant et 10 gilets de sauvetage, ainsi qu’une boussole, un GPS, un pot de peinture pour dissimuler les noms des deux embarcations et des sacs à dos.

Suite à quoi, les éléments de la police ont ratissé la région et découvert une embarcation touristique, près de la plage, à son bord une femme et un homme en possession d’équipements de voyage, a indiqué la même source, ajoutant que les deux personnes ont été arrêtées.

Les investigations diligentées par la police ont démontré que les deux personnes arrêtées attendaient le reste des candidats à la traversée clandestine pour se rendre à l’autre rive de la Méditerranée. La gardien du parking de la plage surveillait les lieux pour alerter les organisateurs de la traversée en cas d’incident pouvant survenir et ce, durant la période du confinement sanitaire, a ajouté le lieutenant Ould Charef.

Accusés de trafic de migrants dans le cadre d’une bande criminelle organisée contre rémunération et de traversée clandestine, une procédure judiciaire a été entamée contre les trois personnes arrêtées, qui ont été présentées devant le procureur de la République du tribunal de Mostaganem, a indiqué la même source.

1 Comment

  • Mellah hocine
    20 octobre 2021 14:50

    Analysons cette situation , mot à mot , pour comprendre que ce phénomène qui a atteint des chiffres effarant est très mal pris en charge par nos responsables :
    – “suite à un appel téléphonique ” , probablement d’ un anonyme qui a le coeur en place .,
    – ” chef de section de lutte contre le trafic de migrants par intérim” : on lit bien par intérêt , c’est tout ” l’intérêt ” accordé à ce phénomène .
    – “découvrir deux embarcations de pêche, dotées de deux moteurs d’une puissance de 40 chevaux,” Dommage que les candidats au ” voyage” ne soient pas la.
    Toute dette opération quelque peu ,infructueuse, s’est soldée par un manque de vigilance ou de surveillance vis à vis de ce phénomène qui a pris une ampleur inquiétante pour toute la famille algérienne.

Envoyer un commentaire

0Shares