DIA | Plusieurs médias électroniques inaccessibles en Algérie
43238
post-template-default,single,single-post,postid-43238,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Plusieurs médias électroniques inaccessibles en Algérie

DIA-14 juin 2019: Depuis quelques jours, plusieurs sites d’informations ont fait part de leur inaccessibilité sur le territoire algérien, c’est le cas notamment de TSA et de Algériepart, dont le propriétaire est en fuite en France. Le site Media DZ évoque pour sa part le blocage de six sites avec les deux médias cités. Aucune explication n’est donnée pour ces problèmes techniques. Il faut savoir que la majorité des médias électroniques sont off-shore et n’ont pas d’existence juridique et administrative en tant que média électronique. Seul TSA est accrédité au niveau du ministère de la Communication mais en tant que média étranger. Ce dernier avait fait état d’un blocage en 2017 avant d’être rétabli un mois après. 

L’Algérie revendique une centaine de médias électroniques, avec des existences commerciales en Algérie, mais ne possède aucune accréditation en tant que média au niveau du ministère de la Communication. Le projet d’un syndicat des médias électroniques est tombé à l’eau suite à un désaccord avec certains de ses membres. 

Amel Bouchaib 

0Shares