DIA | Les manifestants saluent les décisions de la justice et exigent que Bouteflika soit jugé
43234
post-template-default,single,single-post,postid-43234,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Les manifestants saluent les décisions de la justice et exigent que Bouteflika soit jugé

DIA-14 juin 2019: Autres temps, autres mœurs ! Les manifestants ont revendiqué que l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika, soit jugé et condamné ! Cette revendication intervient dans le sillage de l’incarcération des deux anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal.

Pour les manifestants, les hauts responsables qui croupissent actuellement à la prison d’El Harrach, ont été nommés par l’ancien Président et avaient dilapidé les richesses du pays sous son règne.

A cet effet, les manifestants qui n’ont pas dérogé à leurs habitudes, sont sortis en masse massivement pour ce 17ème vendredi dans des marches pacifiques à Alger et à travers tous le pays. Ils ont tenu à saluer les dernières décisions de la justice et ont réitéré leur refus au dialogue avec les symboles du système.

Le soleil de plomb et les températures élevées de ce deuxième vendredi du mois de juin n’ont pas dissuadé les manifestants à sortir pour manifester leur joie après les dernières décisions de la justice. Pour rappel, le juge d’instruction près la Cour suprême avait ordonné le placement en détention provisoire à la prison d’El Harrach des deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, ainsi que l’ancien ministre des Travaux publics et du Commerce, Amara Benyounes, alors que l’ex-ministre des Travaux publics, Abdelghani Zaâlane, a été placé sous contrôle judiciaire.

Ces hauts responsables ont été auditionnés par le juge d’instruction près la Cour suprême dans des affaires de dilapidation des deniers publics, d’abus de fonction et d’octroi d’indus privilèges, ce qui a amené les manifestants à scander des slogans exigeant que tous ceux qui sont impliqués dans des affaires de corruption et de dilapidation des derniers publics soient jugés, citant ainsi l’ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika qui avait démissionné de son poste le 2 avril dernier sous la pression des manifestations populaires.

D’autres anciens ministres et walis seront auditionnés au courant de cette semaine par la Cour suprême et rejoindront certainement leurs anciens collègues à la prison d’El Harrach.

Sur les banderoles et pancartes des manifestants on pouvait lire : “Bienvenue à la prison d’El Harrach”, “Pour le départ des autres B” (Bensalah, Bedoui et Bouchareb), “Poursuite en justice de tous les symboles du système”,  “Djeïch, chaâb khaoua khaoua” (Armée et peuple sont frères).

Les manifestants ont scandé aussi des slogans “remerciant la justice pour avoir incarcéré les membres de la bande”, exprimant par la même occasion leur attachement à l’unité nationale, tout en réaffirmant que “la souveraineté appartient exclusivement au peuple”. L’hymne des manifestants “Silmia, silmia” (Pacifique, pacifique) a été entonné en chœur, de même les chants patriotiques habituels pour réaffirmer leur amour et attachement à l’unité nationale

Cette journée de mobilisation a été marquée par des gestes de convivialité et de solidarité qui ont vu des citoyens distribuer gracieusement des bouteilles d’eau et des boissons aux manifestants pour se rafraichir et se désaltérer. Certains d’entre eux n’ont pas hésité se partager des sandwiches et des fruits.

Ainsi, la mobilisation se poursuit dans la convivialité, la solidarité et le calme. Il faut relever que la joie se lisait sur les visages des manifestants qui se sont dit «soulagés» par l’incarcération des «corrompus ayant dilapidé les biens du peuple». A présent, les manifestants réclament que les biens et les fonds détournés pendant plusieurs années par ces hauts responsables soient restitués au peuple !

Amir Hani

0Shares