DIA | Prise d’assaut d’Al-Aqsa par un responsable sioniste: l’Algérie condamne l’acte provocateur
71438
post-template-default,single,single-post,postid-71438,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Prise d’assaut d’Al-Aqsa par un responsable sioniste: l’Algérie condamne l’acte provocateur

DIA-04 janvier 2023 : L’Algérie a condamné fermement, mardi, l’acte provocateur d’un responsable sioniste qui a pris d’assaut la mosquée d’Al-Aqsa en violation flagrante des résolutions de la légalité internationale et au mépris manifeste à l’égard des musulmans et des chrétiens à travers le monde, appelant le Conseil de sécurité de l’ONU à assumer ses responsabilités vis-à-vis du peuple palestinien, indique un communiqué des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger.

L’Algérie condamne fermement « l’acte provocateur d’un responsable sioniste qui a pris d’assaut la mosquée d’Al-Aqsa, en violation flagrante des résolutions de la légalité internationale et au mépris manifeste à l’égard des musulmans et des chrétiens à travers le monde », lit-on dans le communiqué.

« Cet acte condamnable qui vient s’ajouter à une série de violations systématiques commises par les forces de l’occupation à l’encontre du peuple palestinien, de ses biens et de ses lieux saints, dans le cadre d’un plan expansionniste très dangereux, confirme encore une fois l’impératif d’assurer la protection nécessaire au peuple palestinien et de mettre fin à ces pratiques criminelles qui sapent le processus de paix au Moyen-Orient », ajoute-t-on de même source.

« L’Algérie appelle le Conseil de sécurité onusien à assumer ses responsabilités vis-à-vis du peuple palestinien et réitère sa position inaliénable en faveur de ce peuple frère en vue du recouvrement de ses droits légitimes, en tête desquels l’établissement d’un Etat indépendant sur les frontières de 1967 avec Al-Qods comme capitale », conclut le communiqué.

Envoyer un commentaire

0Shares