DIA | Renault Algérie Production: Madar Holding reprend la part détenue par SNVI  
67397
post-template-default,single,single-post,postid-67397,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Renault Algérie Production: Madar Holding reprend la part détenue par SNVI  

DIA-29 mai 2022: Le groupe Madar Holding a annoncé dans un communiqué avoir repris la participation de 34% détenue par SNVI dans la société Renault Algérie Production (RAP) de Oued Tlelet (Oran).

“Cette opération, validée par le Conseil de participation de l’Etat (CPE) en date du 20 avril 2021, constitue un des axes de la restructuration des activités et de la reconfiguration des actifs de la SNVI”, selon le communiqué publié sur le site-web de Madar Holding.

Il s’agit ici d’un “simple changement de méthode” qui s’inscrit dans les orientations générales de l’Etat-Actionnaire qui entend réorganiser progressivement les intérêts qu’il détient dans les partenariats engageant les entreprises publiques, explique la même source.

“C’est ainsi que dans le cadre du grand projet de création de la plateforme mécanique prévue notamment sur les sites industriels de Rouiba et de Constantine et le redéploiement des actifs de la SNVI, entrepris par les pouvoirs publics, cette dernière devait se délester de ses participations respectivement de 34% au sein de la société RAP et de 20% au sein de ZF-Algérie”, a fait-savoir le groupe Madar.   

Pour ce faire, le CPE a décidé, le 20 avril 2021, du transfert de ces participations au profit de l’entreprise publique Madar Holding détenue à 100% par l’Etat Algérien.

“Il ne s’agit ni plus ni moins que d’une décision qui tend à modifier en partie les conditions de la poursuite du partenariat, elle n’est porteuse d’aucun plan de sauvetage comme l’ont suggéré certains titres de la presse nationale”, est-il souligné dans le communiqué.

Madar Holding a rappelé, dans ce sens, qu’il est “avant tout une entreprise publique, à vocation financière, et dont les objectifs consistent exclusivement en la gestion des ressources et des participations publiques en fonction des opportunités et en droite ligne avec les politiques d’investissement tracées par l’Etat-Actionnaire”.

Ces opérations de participation visent la diversification industrielle et sont orientées vers les secteurs les plus porteurs, ajoute Madar Holding soutenant qu’il “ne fait que poursuivre sa stratégie de diversification de ses activités telle qu’approuvée par l’Etat et entamée à partir de 2017”.

Ainsi, l’entrée dans le capital de la société RAP permettra à Madar Holding, par conséquent, de “sécuriser ses positions financières et de consolider sa croissance”.

Pour sa part, “la société RAP de Oued Tlelet pourra compter sur l’apport de Madar Holding en vue de concrétiser ses objectifs économiques en Algérie et d’y poursuivre son développement”, rassure le groupe public.

1 Comment

  • Mellah hocine
    31 mai 2022 15:53

    De la cigarette à l’automobile , décidément en Algérie n’importe qui peut faire n’importe quoi . Pourtant le métier désigne le degré de maîtrise acquis par une personne ou une organisation du fait de la pratique sur une durée suffisante de cette activité comme l’expérience et le savoir-faire acquis et l’amélioration des pratiques.
    Mais lorsqu’on est président de club et on devient président de la fédération , alors tout est possible .
    La question qui reste poser , allons nous vers une usine de montage ou développer une intégration telle qu’exigée par les textes de loi ? On attend pour voir.

Envoyer un commentaire

0Shares