DIA | Retour à un championnat de Ligue 1 à 16 clubs : les membres de la FAF se retournent contre Zetchi  
65587
post-template-default,single,single-post,postid-65587,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Retour à un championnat de Ligue 1 à 16 clubs : les membres de la FAF se retournent contre Zetchi  

DIA-22 novembre 2021: Les membres de l’assemblée générale de la Fédération algérienne de football (FAF) qui ont voté, il y a deux ans, pour un championnat de Ligue 1 à 20 clubs, ont voté ce dimanche pour un championnat de compétition à 16 clubs. Cela s’est passé lors d’une assemblée extraordinaire de la FAF. Ce changement interviendra à partir de la saison  prochaine (2022-2023). Ainsi, 70 membres voté pour la proposition formulée par la FAF, alors que 5 se sont opposés.

Au terme de l’actuelle saison, qui se joue avec la participation de 18 formations, quatre clubs seront rétrogradés en Ligue 2 amateur. Les deux champions des deux groupes (Centre-Est et Centre-Ouest) de la Ligue 2 accéderont en Ligue 1.En revanche, la Ligue 2 amateur va préserver son système actuel avec deux groupes de 16 équipes chacun.

Pour rappel, les actuels membres de l’AG avaient voté au temps de l’ancien président de la FAF, Kheireddine Zetchi, pour un championnat à 20 clubs. Un choix suicidaire puisque la compétition s’est étalée jusqu’au mois de juillet.

Ce sont les mêmes membres de l’AG et les mêmes membres du bureau fédéral de Zetchi qui critiquent l’actuel système de compétition (18 clubs) pour applaudir le nouveau système de compétition (16 clubs). C’est dire que dans le football algérien tout est faux et les actuels dirigeants des clubs de football ainsi que des membres du Bureau fédéral de a FAF doivent impérativement quitter le monde du football pour le bien de cette discipline sportive. Ce sont les mêmes dirigeants qui gèrent le football national depuis 20 ans, dont le niveau laisse à désirer. Les résultats de l’équipe nationale sont une exception car  il s’agit d’un effort individuel de Djamel Belmadi, lequel s’est toujours démarqué des dirigeants du football algérien.

Nassim Fateh

Envoyer un commentaire

0Shares