DIA | Ryad Boudebouz va au Bétis Séville pour 8.5 millions d’euros
21598
post-template-default,single,single-post,postid-21598,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Ryad Boudebouz va au Bétis Séville pour 8.5 millions d’euros

DIA-02 août 2017:  Les choses semblent bien se passer pour les internationaux Algériens de football. Après Ryad Mahrez qui a rejoint l’As Rome, c’est au tour de Ryad Boudebouz de quitter Montpellier pour rejoindre le Bétis Séville (Espagne). A 27 ans, le milieu offensif de Montpellier devrait s’engager chez le Betis Séville, moyennant une indemnité de 8,5 millions d’euros.
Arrivé en 2015 au club Héraultais et sous contrat jusqu’en juin 2019, Ryad Boudebouz était également l’objet d’un intérêt de la part du Bayer Leverkusen (Allemagne). Mais l’Espagne avait certainement sa préférence tant la Liga correspond à sa patte gauche. Après avoir émis le souhait de rejoindre une équipe disputant la Coupe d’Europe, le Fennec aurait été convaincu par le projet du club andalou, qui a recruté Sergio Leon, Cristian Tello, Andres Guardado, Víctor Camarasa et Zouhair Feddal depuis le début du Mercato d’été. Aux côtés de son compatriote Aïssa Mandi (ex-Reims), Ryad Boudebouz devrait notamment avoir pour mission de compenser  le départ de Dani Cabellos au Real Madrid. L’attente est aussi importante que le vide laissé dans l’Hérault.
 D’abord demandeurs de 15 millions, les Montpelliérains ont revu leur montant à la baisse pour Boudebouz, désireux de vendre pour renflouer leurs caisses. Le transfert s’est ainsi fait selon le quotidien “l’Equipe” autour d’une indemnité de transfert de 8,5 millions d’euros. 
Hier, au micro de Laurent Paganelli (Canal+) Boudebouz avait réitéré ses envies de départ  mais en ne livrant aucun détail: “j’ai le bon de sortie. Après, il faut voir si j’ai l’offre qui me convient. Mais comme je l’ai toujours dit, je ne suis pas malheureux à Montpellier. Je vais attendre de voir si j’ai une bonne offre pour partir ou non. Le Mercato, ça peut aller très vite. On l’a déjà vu. Je vais prendre le temps de réfléchir et on verra. Les clubs savent que je suis blessé. S’ils me prennent, c’est avec la blessure”.
Bien connu du paysage de la Ligue 1, le joueur a débuté à Sochaux, en 2008. Immédiatement, sa patte gauche en a fait un titulaire partout où il est passé. À Bastia (2013-2015) comme à Montpellier (2015), Boudebouz dépasse la barre des 35 matches par an. L’an dernier, il a largement contribué au maintien de Montpellier en Ligue 1, inscrivant 11 buts et délivrant 3 passes décisives.
Lamine Réda 
0Shares