DIA | Sabri Boukadoum, le ministre le plus entreprenant du gouvernement
59477
post-template-default,single,single-post,postid-59477,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Sabri Boukadoum, le ministre le plus entreprenant du gouvernement

DIA-10 février 2021: Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, est le ministre le plus entreprenant du gouvernement du fait de son intense activité. L’agenda du chef de la diplomatie algérienne est plus chargé que celui du Premier ministre, Abdelaziz Djerad.

Boukadoum qui vient de participer au sommet annuel des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine, puis à une rencontre extraordinaire de la Ligue des Etats arabes, entame une visite de travail au Mali. Auparavant, il a eu une séance de travail avec le vice-président de la Confédération helvétique, chef du Département fédéral des Affaires étrangères, M. Ignazio Cassis qui a effectué une visite de travail en Algérie, à l’invitation de…Sabri Boukadoum.

Pour la journée de ce mercredi, Boukadoum s’est entretenu avec le Premier ministre libyen, Abdel Hamid Dbeibah. Il lui a réaffirmé “la solidarité de l’Algérie avec le peuple libyen et sa position opposée à toute forme d’ingérence dans les affaires internes du pays”.

Il a également eu un entretien avec le vice-président du Conseil présidentiel libyen élu, Moussa Al-Kouni, lui exprimant “la pleine disposition de l’Algérie à coopérer avec l’Autorité exécutive provisoire en Libye dans l’objectif d’instaurer la sécurité et la paix dans ce pays”.

Il ne s’agit pas de ses homologues, mais des plus hauts dirigeants libyens. En ce sens, c’est dans la peau d’un Premier ministre que Boukadoum s’est entretenu avec les deux dirigeants libyens. C’est avec le même statut qu’il effectue une visite de travail au Mali pour rencontrer les dirigeants de ce pays.

Cette intense activité du chef de la diplomatie algérienne confirme qu’il reste un des rares ministres du gouvernement qui ne sera certainement pas touché par le prochain large remaniement, au moment où des spécialistes et observateurs croient en une promotion de Boukadoum.

Pour rappel, Boukadoum avait été désigné Premier ministre par intérim, après l’élection du Président Tebboune. Il avait succédé à Noureddine Bedoui, avant que le président de la République ne désigne Djerad au poste de Premier ministre en février 2020.

Amir Hani 

Envoyer un commentaire

0Shares